Activités vacancières : la jeunesse de Mbankomo réunie autour du CHAREN 2023

À lire aussi

C’est à la faveur de la première édition   du championnat de la  Renaissance dont le coup d’envoi a été donné le 09 juillet 2023, par  Nnama Cosmas, le sous-préfet de cet arrondissement. Un exercice qui matérialisait également   le kick-off d’un match mettant  aux prises, la formation d’Ajax de Mefomo à celle de FC Nkol-Okong. La rencontre soldée par la victoire 3 buts à 2 de l’équipe d’Ajax s’est déroulée en présence des autorités de plusieurs factures à l’instar du maire de Ndoumetang  Honore Koume.

Ça va taper très fort sur la balle au stade de Mefomo. C’est du moins ce qu’a  laissé transparaitre le match d’ouverture du championnat qui se tient jusqu’au 20 août 2023. Après 8 années muettes, l’évènement organisé par le Comité de Développement des Jeunes de Mefomo (Codejem) sous la conduite de Yves Désiré Ottou Atangana entend redonner  à l’arrondissement de Mbankomo ses lettres de noblesses. Dans un environnement entièrement rénové à la hauteur de l’événement,  les jeunes  de cette localité située dans la région du centre ont  vibré à nouveau au rythme des championnats  de vacance.

Réunissant 16 équipes réparties en 4 poules, le Championnat de la renaissance (Charen Mefomo 2023) est la matérialisation d’un  nouveau départ, une réapparition, une réincarnation ou mieux, une résurrection de l’ambiance footballistique d’un arrondissement jaloux de sa solidarité. Il vise  prioritairement à actualiser, un mouvement de profondes transformations sociale, culturelle et artistique, afin de contribuer non seulement à la cohésion et l’inclusion sociale des jeunes par le sport mais aussi, au renforcement des liens de fraternité entre les populations de l’arrondissement de Mbankomo en général et entre les  ressortissants du  groupement Mebarkono  en particulier.

Véritable plateforme de lutte contre l’oisiveté en période vacancière,  cet événement s’activera à  promouvoir un véritable esprit sportif à travers des valeurs telles que l’esprit de fair-play tout en sensibilisant les jeunes sur les fléaux qui minent la société camerounaise. 

Au-delà du plaisir des retrouvailles, du jeu, de la volonté de voir éclore des talents, et du partage autour d’une passion presque commune à l’ensemble de la jeunesse camerounaise en général, la première édition du Charen est un tremplin pour le vivre ensemble. « Je veux encourager les équipes à garder le fair-play. Ce que nous encourageons dans la gestion municipale s’est l’inter action entre les communes. Mon arrivé ici me permet de partager l’expérience de cette localité, mais je vais surtout encourager les organisateurs qui ont pris sur eux de mettre sur pieds ce championnat et leurs faire la promesse de revenir sans doute avec une équipe  » a laissé entendre le maire de Ndoumetang  Honore Koume.

Pour l’atteinte de ces objectifs, Yves Désiré Ottou Atangana et son équipe ont  pris toutes  les dispositions nécessaires,  tant sur les plans administratif, sécuritaire que sanitaire. Le Charen 2023 compte à cet effet, une équipe  de secouristes  composée  de médecin spécialisés et des infirmiers  à jour ; une équipe de sécurité coordonnée par certains éléments des forces de défense, une autorisation légale et surtout,  une tribune entièrement couverte pour faire face aux intempéries. Le spirituel a également été pris en considération à travers,  le déroulement d’une messe célébrée sur le stade de Mefomo, par l’Abbé Oscar Onana,  Curé de la paroisse St Joseph de Mefomo. Le ministre du culte en a profité pour appeler les ressortissants  de cette localité à tout faire pour rendre leur village attractif. 

Un appel en droite ligne avec les challenges du Comité Technique d’Organisation.  Pour son  président du CTO  la renaissance est plus que jamais en marche « nous avons passé au peigne fin tous les aspects  de organisation normale d’une compétition, afin que la nôtre rentre à jamais dans les anales des championnats de vacances » a affirmé Y.D Ottou Atangana. Le même son de cloche retentit  chez le Sous-préfet de Mbankomo    « nous invitons les jeunes à œuvrer pour le rehaussement de cet évènement. Il s’agit d’une occasion à saisir pour ces  footballeurs, qui peuvent bénéficier de la présence détecteurs de talents dans ce championnat de vacance » souligne  Nnama Cosmas.    

Tout ce qui laisse penser que le Charen  Mefomo 2023  sera  sans doute le championnat le plus couru  qu’est connu l’arrondissement de Mbankomo lors des deux dernières décennies.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents