Amélioration des conditions de travail : cet exemple qui vient du minfopra

À lire aussi

« Le ministère de la fonction publique est l’un des rares ministères où le dialogue social  est érigé en maxime  effective et permanente de gouvernance administrative », tels sont les propos énoncés par  Francois Matip Matip, le délégué du personnel, lors de cérémonie de réjouissance de la 138ème   édition de la fête internationale du travail. L’évènement présidé,  par le Secrétaire Général Anatole Maïna, représentant personnel du ministre, a permis au porte-parole du personnel de saluer l’ensemble des actions posées  en leur faveur et  de plaider pour plus d’avantages.

C’est une véritable démonstration de complémentarité qui  a été observée le 1er mai 2024, à l’esplanade du ministère de la fonction publique et de la réforme administrative. Dans un environnement  entièrement homogène, les responsables et le personnel  de cette administration ont partagé de véritables moments de communion.  Si la connexion était déjà visible à travers les tenues arborées lors du défilé, il faut surtout noter la qualité  du dialogue social dont démonstration a été faite au cours de cette célébration.

Tenue sous le thème : « dialogue social constructif, facteur de promotion du travail décent et de progrès social », cette 138ème édition a permis de déceler la parfaite homogénéité  qui règne ici. C’est logiquement que le personnel a exprimé,  sa reconnaissance à Joseph Le, le ministre de la fonction publique et de la réforme administrative.  Le capitaine du bateau est salué pour non seulement,  pour avoir réussi à replacer son personnel  au centre de la négociation collective, mais aussi,  pour l’ensemble des actions qu’il pose au quotidien en faveur de l’amélioration et l’octroi d’un cadre de travail décent. Ce sont notamment, la construction des délégations dans les 10 régions, le revêtement des bureaux, la mise à disposition d’une maison de l’usager, la promotion des personnels et la prise en considération des doléances du personnel etc. Une véritable révolution  qui a par exemple permis au Minfopra,  d’enregistrer des résultats tels que,  le traitement des dossiers d’intégration de nouveaux agents issus des écoles normales en 90 jours, ramenant ainsi le traitement de 08 à 10 heures par contingent de 400 à 600 dossiers des lauréats d’un établissement ; le Comptage Physique du Personnel de l’Etat dont,  les chiffres au mois de juin  2022 affichaient 493 révocations et licenciement avec une importante enveloppe budgétaire économisée etc.

Si d’autres doléances ont accompagné  ce long chapelet de reconnaissances, il est nécessaire de souligner qu’une fois de plus, le top management n’est pas resté insensible : «  le Minfopra est donc conscient des défis auxquels vous êtes confrontés au quotidien. Il s’engage dès lors à veiller à ce que vous exerciez vos fonctions  dans des conditions optimales, à continuer de promouvoir un environnement de travail sein,  sécurisé, où  chacun pourra s’épanouir et donner le meilleur de lui-même. Il vous assure qu’il sera toujours à l’écoute  de vos doléances et mettra tout en œuvre pour y apporter des solutions  adaptées  dans la limites de ses compétences et bien sûr à la limite des disponibilités budgétaires » a indiqué Anatole Maïna. Le représentant du ministre a en effet annoncé,  la poursuite du processus d’amélioration dans les services centraux et déconcentrés ; ce,   à travers : l’acquisition du matériel roulant,  du mobilier de bureau et du matériel informatique ; la poursuite de l’aménagement et de l’équipement de l’auditorium du bâtiment annexe situé à dragage ; l’acquisition d’un groupe électrogène pour ce même bâtiment ; la réhabilitation de la salle de conférence du 7ème étage du bâtiment principal du minfopra ;  la mise aux normes du dispositif incendier du bâtiment de dragage ; l’étude en vue de la construction des délégation de l’Extrême nord,  du nord et de l’Adamaoua, l’extension du système de téléphonie up en région ;  l’équipement des résidences  des hôtes de la délégation de l’Est etc.

Dans le cadre  de  l’amélioration du statut juridique et la rémunération des agents de l’Etat relevant du code du travail, il a été annoncé que   tous les services  du minfopra et des autres administrations concernées seront mis à contribution,  afin de soumettre aux autorités compétentes, les projets de texte y afférent.

Rappelons que les agents méritant ont été récompensée au cours de cette cérémonie,  qui est venue  renforcer   la crédibilité de cette administration  déjà en    avance  sur  la question du dialogue social.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents