Arrimage des entreprises camerounaise au numérique : Camtel stimule la compétitivité des acteurs de la chaîne.

À lire aussi

L’atelier organisé dans le sillage de la journée Camtel des Entreprises s’est déroulé le 30 avril 2024 à Yaoundé. Rentrant en droite ligne avec la célébration des 25ans du hub du numérique en Afrique Centrale, cette activité était placée sous l’egide du Directeur Général Judith Yah Sunday épse Achidi.

Fruit d’un énorme investissement du gouvernement, la Cameroon Telecomunication s’affirme comme l’acteur majeure du passage réussi du pays vers la digitalisation. S’il peut s’appuyer sur la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030(SND30) en pleine implémentation, le leader de la téléphonie mobile pourra compter sur l’important arsenal dont il dispose désormais.  En organisant la journée Camtel des entreprises, le bateau conduit par Judith Yah Sunday entendait poser sa pierre à la construction de l’édifice de la compétitivité des entreprises du secteur privé camerounais.

Organisé en prélude à la célébration de la 4e édition de la Journée des micros, petites et moyennes entreprises prévue le 27 juin 2024, cette activité avait pour thème « Le numérique : Vecteur de renforcement de la compétitivité des entreprises au Cameroun ». Elle a non seulement permis aux participants, d’analyser le niveau de compétitivité des entreprises à l’échelle nationale et internationale, mais aussi d’explorer les modalités de rattrapage technologique du pays sur le plan du développement du numérique. Les travaux ont également démontré que le numérique est un facteur d’incitation au développement des entreprises au Cameroun.

Selon Christian Etoundi Ngaba, le Directeur de la Business Unit Fixe de Camtel, il s’agit d’une stratégie finement tissée : « Nous voulons analyser l’impact du numérique dans le développement des entreprises et voir avec l’ensemble des différents acteurs, comment combler les écarts qu’ils ont pour leurs apporter plus de compétitivité et de flexibilité ». En clair, il s’agit d’utiliser sa position en tant que bras séculier de l’Etat dans le domaine des télécommunications pour apporter aux entreprises toute la flexibilité nécessaire afin de réduire la fracture numérique. Ce qui permettra   de répondre aux besoins des entreprises : « A travers cette activité, l’opérateur national des télécommunications entend réaliser sa contribution au renforcement du rôle du secteur privé dans la construction du développement national et en particulier la transformation structurelle de l’économie à travers notamment le levier du numérique », a précisé Judith Yah Sunday.

Neuf exposés ont jonché les assises centrées autour de la compétitivité des entreprises camerounaises et la contribution du numérique au renforcement de cette compétitivité.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents