Cameroun – Admission de Souleymanou à l’ENAM : Les mototaximen disent merci au Chef de l’Etat

À lire aussi


Porté par les membres du(SN2PROCRMOCA)_ syndicat national des professionnels conducteurs et des réparateurs des motos du Cameroun, le  message de remerciement a été transmis à Joseph Le, le ministre de la fonction publique et de la Réforme administrative. C’était au cours d’une audience qui s’est déroulée le 27 décembre 2022 à Yaoundé.

En étant reçu  au cycle B section administration générale lors du dernier  concours de l’Ecole Nationale de Magistrature Suprême,  Souleymanou, a percé le mythe qui  est considéré aux yeux des camerounais, comme étant un cadre réservé aux enfants des bourgeois. Moto taximen reconnu de toutes les populations de Nkolbisson et de ses alentours, le natif de la région de l’Extrême Nord, utilisera dorénavant sa moto pour se rendre au campus de l’Enam. Si elle représente déjà un exploit pour la profession de moto taxi, cette performance vient conforter la crédibilité du paradigme qui règne autour de  l’organisation des concours au Cameroun en général mais également pour ceux spécifiquement  organisés par le ministère de la fonction publique.

C’est dans cet environnement de reconnaissance que Souleymanou et les membres dusyndicat national des professionnels conducteurs et des réparateurs des motos du Cameroun,  ont tenu a adressé un message de remerciement au Président de la République, Chef de l’Etat Paul Biya. Le canal  choisi  à cet effet,  a été celui   de Joseph Le, le  responsable de la ressource humaine de l’Etat, qui en compagnie de ses collaborateurs et du Directeur Général de l’Enam, a assisté à ce vibrant hommage.

Prière en faveur du premier camerounais, chants patriotique et de reconnaissance,  ont marqué la parade de ces jeunes,  venus  pour saluer les efforts du chef de l’Etat tels que transmis dans ce département ministériel  par Joseph Le, à travers le dynamisme impulsé depuis son arrivée en 2018.

Dans son propos de circonstance, le néo administrateur a reconnu les efforts des pouvoirs publics à l’endroit de la jeunesse. « Vous nous avez prouvé que les jeunes de toutes les classes peuvent croire en leurs rêves se hisser au sommet de l’Etat et être des futurs ministre, directeur généraux etc. »  a souligné le jeune élève.

De son côté, le ministre de la fonction publique, à tenu à rappeler  qu’il s’agissait de sa première rencontre avec  le jeune de 28 ans.  Il  a encouragé les jeunes à ne pas désespérer de leur pays et surtout du Président de la République qui selon lui « milite pour que toutes les couches sociales soient représentées dans la vie de la nation ». Joseph Le,  n’a pas manqué de présenter les deux principaux critères qui régissent l’organisation des concours administratifs au Cameroun à savoir la performance du candidat et le quota régional imposé par la justice sociale.

Il a par ailleurs profité pour recommander à la jeunesse d’oser comme Souleymanou  et de ne mettre ni barrières, ni obstacles fondés sur des spéculations de marginalisation.

La cérémonie s’est achevée par la remise d’un chasuble du syndicat au ministre de la fonction publique. Ce dernier a d’ailleurs souligné à ses hôtes qu’ils disposent désormais d’un ambassadeur du côté de l’ENAM.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents