Cameroun – Augmentation des prix des produits pétroliers : Paul Biya prescrit des mesures d’accompagnement 

À lire aussi

 Majoré à 15% par rapport aux prix actuel, soit 840 FCFA/litre de super et 828 FCFA par litre de gasoil,  le coût de ces produits sont plus ou moins à l’origine des frustrations au sein de la population. Une situation qui a poussé le premier camerounais à instruire des mesures palliatives.

C’est décidé les prix des produits pétroliers connaissent une augmentation. Ce qui était encore une simple supposition est désormais une réalité. Si les prix du pétrole lampant et du gaz domestique restent identiques, il faut noter que le super et le gasoil passent respectivement à 840 et 828 FCFA/litre.

 Avec pour objectif majeur de permettre à l’Etat de se défaire de la subvention de ses produits, ce qui selon les spécialistes  garantirait non seulement,  un approvisionnement stable en produits pétroliers ; mais réglera aussi  définitivement la question des manques à gagner qui écarterait l’éventualité d’une autre hausse de prix en 2025,  et qui permettrait  à l’Etat de dégager un surplus de ressources à hauteur d’environ 45 milliards FCFA par an, susceptibles  d’être utilisé pour le financement des projets prioritaires, à l’instar de la réhabilitation de la SONARA etc.

Pour permettre à ses compatriotes de digérer cette inflation survenue dans un contexte économique marqué par des crises multiformes, le Président de la République Paul Biya a prescrit quelques mesures sociales d’accompagnement . Il s’agit notamment de la hausse à hauteur de 5% du salaire de base des agents publics et l’ouverture de négociations avec le secteur privé dans la perspective d’une éventuelle hausse du salaire minimum ; de l’allègement fiscalo-douanier dans le secteur des transports terrestres au travers de la réduction de l’impôt libératoire, de la patente et de la valeur imposable à l’importation des pneus neufs.

Oscar Abessolo 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents