Cameroun – Bip 2022 : Le Comité National de Suivi  évalue le taux d’exécution physico financière

À lire aussi

Les travaux dirigés par l’honorable Rosette Moutymbo, épouse Ayayi, se sont déroulés le 27 Octobre 2022, à l’amphi 300 du ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire.  

Exécuté dans un contexte économique marqué par la hausse des coûts mondiaux du pétrole, la réduction des appuis budgétaires attendus de certains partenaires au développement, celle des recettes douanières et l’accroissement des charges salariales au cours du premier semestre de l’exercice 2022, le budget d’investissement public affiche  un taux de réalisation physique de 56,10%, au 30 septembre 2022.  Une nette augmentation de 5,20 point par rapport à celui de 2021 qui affichait  50,90% à la même période.

Avec une hausse de 1,3 point  le taux d’engagement est de 54,41% contre 52,88% à la même période de l’exercice 2021. Le taux de liquidation quant à lui affiche  53,23%, soit une hausse de 3,73 points par rapport aux 49,50% enregistrés au 30 septembre  2021. Pour ce qui est du  taux d’ordonnancement, il est en hausse de 1,08 point et  marque   49,86% contre 48,78% à la même période de l’année dernière.

Ces statistiques ont été rendues publiques au sortir de la  première session ordinaire  du comité national de suivi de l’exécution physico-financière de l’Investissement Public au titre de l’année 2022, dont les  principaux challenges étaient, d’évaluer l’état de l’exécution physico-financière des projets inscrits au Bip-Budget d’investissement public  au 30 septembre 2022 et formuler des propositions de solutions pour optimiser l’exécution desdits projets.

 À l’issue des travaux,  la présidente du comité, l’Honorable Rosette Moutymbo, épouse Ayayi,  n’a pas manqué de souligner les difficultés rencontrées dans l’exécution du Bip 2022. Difficultés principalement liées au  retard enregistré lors des autres sessions et  à la mise en place d’une nouvelle nomenclature budgétaire qui a ralenti le démarrage du budget.

Pour rappel,  suite à un ajustement budgétaire relatif à  une ordonnance signée du 02 juin 2022,  le Budget général de l’État est passé à 5 977,70 milliards FCFA en crédits de paiement (CP)et à 6 045,14 milliards FCFA en autorisations d’engagement. Soit une hausse des Cp de 378,00  milliards FCFA par rapport à la loi de Finances initiale. Le Bip 2022 est ainsi en augmentation en valeur absolue de 127,00 milliards FCFA, soit 9,4% en valeur relative, comparativement à l’exercice 2021.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents