Cameroun : Celebration de la Journée de l’Europe sous le signe de la Culture, du Global Gateway, des partenariats et du renforcement de la solidarité entre peuples.

À lire aussi

La Délégation de l’Union européenne au Cameroun et pour la Guinée équatoriale a invité le 09 mai 2024 dans les locaux du Musée national à Yaoundé, un millier d’invités venus de tous les milieux pour célébrer la « Journée de l’Europe »

Cette édition était placée sous le signe de la Culture, des initiatives Global Gateway, des partenariats et du renforcement de la solidarité entre peuples.

Au courant de cette réception aux accents culturels, l’Ambassadeur Jean Marc Châtaigner, Chef de la Délégation de l’UE au Cameroun et en Guinée équatoriale, est revenu sur ces projets/initiatives tangibles, palpables et concrets qui font de l’Union européenne un partenaire de choix. Il a, par ailleurs, indiqué que dans un monde en crise, avec la réapparition des velléités d’isolationnisme, de repli ou de retour aux nationalismes populistes, «il est, plus que jamais, indispensable de retrouver le sens de la coopération internationale et de l’action collective ».

Ci-dessous, l’intégralité du Discours de l’Ambassadeur Jean Marc Châtaigner

Monsieur le Ministre, 

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement, 

Mesdames et Messieurs les représentants du corps diplomatique, 

Mesdames et Messieurs les membres des ONG internationales, de la société civile et du secteur privé, Chers amis, chers collègues, 

Je voudrais, tout d’abord, vous souhaiter la bienvenue au sein de ce magnifique Musée National pour  notre Fête de l’Europe que nous allons célébrer ici ce soir à l’occasion du 74ème anniversaire de la  Déclaration fondatrice prononcée par Robert Schuman le 9 mai 1950, et remercier le Ministère de la  Culture pour la mise à disposition de cet édifice historique. 

C’est pour moi un honneur de vous y recevoir avec mes collègues européens de l’Allemagne, de la  Belgique, de l’Espagne, de la France, de l’Italie et de la Banque Européenne d’Investissement, dans ce  format que nous appelons désormais familièrement la « Team » Europe. Très clairement et en toute  modestie, avec des joueurs allemands, belges, espagnols, français, italiens et grec, cette « Team Europe » est, sans nul doute, une des meilleures que l’on puisse constituer au monde. Je suis particulièrement  honoré d’en être le capitaine, au sens footballistique du terme évidemment. En jouant ensemble avec  nos partenaires camerounais, nous formons une belle équipe pour marquer des buts dans ce tournoi pour  le développement pacifique et économique de notre cher pays d’accueil. 

M’appuyant sur ma désormais longue expérience d’ambassadeur, 5 ans pour la France et 5 ans pour  l’Union européenne et alors que le Ramadan vient de s’achever, je voudrais m’inspirer ce soir de la  sagesse du quatrième calife de l’Islam, Hazrat Ali, qui disait « Le discours est comme un remède : une  petite dose guérit, une forte dose tue ». Je m’efforcerai donc ce soir, non pas de vous tenir en haleine le  plus longtemps possible, mais de tenter de vous soigner le plus efficacement qui soit ! 

Cette année, nous célébrons la Journée de l’Europe au Cameroun sur le thème de la Culture, des  partenariats et du renforcement de nos solidarités. Dans un monde en crise, d’isolement, de repli, de  retour des nationalismes, il est plus que jamais indispensable de retrouver le sens de la coopération  internationale et de l’action collective. Si nous ne devions retenir qu’un seul leitmotiv, ce serait celui-ci : retrouver, en dépit ou à cause de nos différences, l’audace d’agir ensemble ! 

Cette audace d’agir ensemble, c’est bien celle qui avait inspiré Robert Schuman dans son discours du 9  mai 1950 lorsqu’il a lancé l’idée de la Communauté Economique du Charbon et de l’Acier (CECA). L’Union  européenne est née sur le pari fou de quelques hommes et femmes, de réconcilier tous les Européens,  d’allier unité et prospérité et de construire les fondations d’une paix durable.  

Ce pari a fonctionné : l’Union européenne comptabilise près de 70 années de paix ; 70 années d’unité des  valeurs dans le respect de la diversité de chacun ; 70 années de protection des libertés individuelles et  collectives, des droits économiques et sociaux. C’est sur ce même principe d’humanité, de respect de nos  différences et de notre diversité que l’Union européenne cherche à nouer des partenariats politiques,  économiques, culturels, scientifiques, toujours plus nombreux à travers le monde. 

Cette audace d’agir ensemble, nous pouvons, nous devons la co-construire, la formuler et la porter  ensemble en ouvrant et partageant nos cœurs et nos intelligences. A travers la culture, qui est  évidemment propre à chaque pays, mais qui est aussi une fabuleuse source d’enrichissement mutuel et  de fécondation de nos idées. A travers des partenariats qui doivent s’établir et se fonder dans la durée,  l’écoute, le respect de nos opinions respectives, le dialogue pour bâtir les compromis, et aussi  naturellement la réciprocité. Parce qu’un partenariat qui n’est pas d’égal à égal n’est plus un partenariat.  Enfin, le socle de tout cela est bien la solidarité, le fil qui relie notre humanité, la solidarité pour les plus  faibles, toutes celles et tous ceux qui souffrent des inégalités, de la pauvreté, de difficultés d’accès à 

l’éducation et aux soins de santé, toutes celles et tous ceux qui ont dû quitter le confort de leur maison,  de leur région, de leur Nation pour chercher la paix et la sécurité ailleurs. 

Dear Minister 

Members of the Government, 

Representatives of the diplomatic corps, 

Members of international NGOs, civil society and the private sector, 

Dear friends and colleagues, 

On behalf of the European Union, I would like to express this solidarity this evening with the people and  authorities of Cameroon in the face of the many security and humanitarian crises that your country is  experiencing. I express my condolences to civilians and military victims of attacks. My visits since the  beginning of the year to Maroua and the Far North region, to Bamenda and the North-West region, to  Buea and the South-West region and to Bertoua and the East region allowed me to appreciate the scale  of the needs caused by the movements of internally displaced people and the arrival of refugees from  neighbouring countries, in particular from Nigeria and the Central African Republic. Today I want to pay tribute to Cameroon’s extraordinary hospitality and to the resilience and sense of sharing of its  populations. 

The European Union will continue to work alongside the Cameroon government and all our international  and civil society partners to provide humanitarian aid where it is needed, with our dedicated  humanitarian office, ECHO – they are with us this evening and I thank them with all my heart for the good  work they have delivered over the years. And we will continue to work with our development  programmes on longer-term solutions by promoting local peace and reconstruction initiatives, social and  economic projects and income-generating activities, taking particular account of the needs of women and  young people. We hope that a lasting peace will return to all the regions of Cameroon. 

Monsieur le Ministre, 

Chers amis, chers collègues

Ce soir, je souhaite également réitérer notre volonté de faire en sorte que les relations entre le Cameroun  et l’Union européenne s’inscrivent dans un partenariat renouvelé, un partenariat moderne, porté par la  jeunesse, et empreint de la volonté, de l’audace d’agir ensemble que j’évoquais précédemment.  

Depuis mon arrivée au Cameroun, je me suis efforcé d’aller à la rencontre de tous des bénéficiaires d’actions et interventions de l’UE : administrations, collectivités territoriales décentralisées, ONG,  entreprises et opérateurs de projets. Et je peux vous assurer que j’ai découvert, dans chacune des 7  régions que j’ai officiellement visitées, des projets structurants, des start-up et des pépites d’innovations, 

bref, des infrastructures, petites et grandes, qui accompagnent véritablement les besoins essentiels des populations locales.  

Permettez-moi de citer rapidement quelques exemples palpables et tangibles des actions que nous  soutenons :  

-dans la région du Littoral : un bac qui réunit deux villages, l’un anglophone, l’autre francophone séparés  par un bras d’eau tout près de la Région du Sud-Ouest. Mais aussi le Terminal fruitier que nous avons  contribué à construire au sein du Port Autonome de Douala ;

-dans la région du Centre : un soutien à des coopératives de cacao pour le développement d’une filière  cacaoyère respectueuse de l’environnement et de la forêt ; ainsi que le financement, en format « Team  Europe », de la construction du Barrage de Nachtigal qui entrera bientôt en service ;  

-dans la région de l’Extrême-Nord : l’appui à la filière coton et le financement de la construction du Pont  sur le Logone, qui sera inauguré d’ici la fin de l’année.  

La plus grande fierté que je peux ressentir en tant qu’Ambassadeur de l’Union européenne, c’est de savoir que nous contribuons à valoriser, aux côtés du Gouvernement camerounais, ce fantastique capital de  ressources au service des populations.  

Nous avons actuellement près de 330 milliards de FCFA d’encours de projets au Cameroun sous forme  principalement de dons. Les fonds européens couvrent trois grandes priorités de l’Union européenne  dans le pays : la gouvernance, la paix et la sécurité ; le développement économique durable, l’appui au  PME et au climat de affaires ; la protection de l’environnement, le changement climatique, l’énergie  renouvelable, ce que nous appelons le « Pacte vert européen ». Nous travaillons aussi étroitement, pour  l’appui au secteur privé, avec la Banque Européenne d’Investissement.  

Toutes ces priorités ont été définies conjointement par l’Union européenne, ses Etats membres et le  Cameroun, notamment pour la période 2021-2027, en lien avec notre initiative mondiale « Global  Gateway » qui a vocation à faciliter, à travers le monde, une croissance et une prospérité partagées. Nous  avons encore de nombreux projets à sortir des cartons et à mettre en œuvre : la construction du Pont sur  le Ntem à la frontière de la Guinée Equatoriale ; le projet de construction de la voie de contournement  de Yaoundé et la mise en place, d’ici 2028, du Bus Rapid Transit (BRT) pour désengorger la ville aux 7  collines ; la route Ngaoundere-Garoua ; les études et le démarrage des travaux du Barrage de Kikot… 

Rien n’est fixé, rien n’est facile, mais tout est possible ! Avec l’audace d’être ensemble, d’agir ensemble  et de construire ensemble. 

Monsieur le Ministre, 

Chers amis, chers collègues

Je m’en voudrais profondément de ne pas tenir ma promesse initiale. Je ne m’attarderai donc pas sur  certains sujets importants comme l’Accord de Samoa, qui a été signé en Novembre 2023 et qui forme le  nouveau cadre de notre coopération, l’Accord de Partenariat Economique, qui permet aujourd’hui au  Cameroun de bénéficier d’un excédent commercial important vis-à-vis de l’Europe, ou encore  l’Architecture de Yaoundé et l’initiative que nous poursuivons conjointement avec le ministère de la  Défense pour renforcer la lutte contre la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée. J’aurai certainement  l’occasion d’y revenir dans d’autres enceintes et occasions. 

Mais je voudrais tout de même prendre le temps de formuler ici ce soir un double appel citoyen :  

-un appel citoyen d’abord à tous mes compatriotes européens pour qu’ils votent le mois prochain pour  nos élections au Parlement Européen. C’est un vote important pour notre futur européen, chaque voix  compte pour l’élection de nos 720 députés européens ; 

-un appel citoyen ensuite à tous mes amis camerounais pour qu’ils s’inscrivent également sur les listes  électorales dans la perspective des élections qui auront lieu en 2025. Là aussi, ce sera un vote important  pour votre futur. 

Partout dans le monde, en Europe, en Afrique, l’élection est un des fondements du contrat social entre  les peuples et leurs Gouvernements.

Enfin, je ne pourrais totalement conclure mon propos sans saluer le travail extraordinaire et admirable  de toute mon équipe à la Délégation de l’Union européenne à Yaoundé, une équipe multiculturelle  européenne et camerounaise, qui ne compte pas ses heures et son enthousiasme pour faire progresser  nos idées et toujours trouver les moyens d’agir ensemble pour le Cameroun, pour l’Union européenne,  pour le monde meilleur que nous devons léguer à nos enfants et petits-enfants. Un grand merci à vous  toutes et vous tous, cette journée de l’Union européenne est la vôtre ! 

Vive le Cameroun! Vive l’Union européenne! Vive l’amitié entre le Cameroun et l’Union européenne !

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents