Cameroun – Célébration du concours national ville propre : Augustin Bala dévoile sa source d’inspiration

À lire aussi

Dénommée Gilbert Tsimi Evouna, elle a officiellement été rendue publique au cours de la cérémonie  de présentation aux membres du Conseil Régional du Centre,  du trophée de la commune la plus propre du Cameroun. Une cérémonie tenue le 06 décembre 2022 à Yaoundé.

Si les aptitudes d’un Hommes proviennent le plus souvent des gènes parentaux, elles s’acquièrent  également en observant et en copiant les exemples des icônes qui l’entourent. En présentant au Conseil Régional du Centre, le trophée glané le 03 novembre 2022 à Bertoua, lors de la finale du concours national ville propre, le maire de la Commune d’Arrondissement de Yaoundé 5 en a profité, pour dévoiler à l’assistance l’identité de sa source d’inspiration qui n’est personne d’autre que l’ancien Délégué du Gouvernement auprès de la communauté Urbaine de Yaoundé en la personne Gilbert Tsimi Evouna.

Remerciant particulièrement l’actuel président du Conseil Régional du Centre, Augustin Bala a confessé que la performance de sa commune est fruit de la poursuite des pas de celui qui aura passé  14 années à la tête de la communauté Urbaine de la ville aux sept collines. Dans un discours persuasif et bien agencé, celui qui se fait appelé « monsieur propre » a fait un cliché des qualités de son mentor ; des qualités qui ont fait le socle de son inspiration. Ce sont notamment l’engagement dans la lutte contre le désordre urbain, le sens de l’organisation, la détermination,  la lutte contre l’insalubrité et surtout la rigueur dans le respect de la loi préétablie, ce qui lui a valu le surnom de « Jack Baeur ».

En effet, l’ancien Délégué du Gouvernement avait marqué les esprits  des « Yaoundéens » par ses célèbres casses et la qualité des interventions qu’il effectuait lors des descentes sur le terrain. Il aura eu un impact irréfutable dans l’actuel paysage de la capitale politique du pays des lions indomptables.

Exif_JPEG_420

 Selon Augustin Bala, il était question de dire merci à une légende vivante. «  Yaoundé 5 est venu rendre hommage à son père, son inspirateur,  celui qui a classé la ville dans  le rang de ville propre, ville belle et ville fleurie » a souligné le chef de cet exécutif communal. Un vibrant hommage qui n’a pas manqué de toucher la sensibilité de Gilbert Tsimi Evouna qui a exprimé la joie de savoir qu’il a été pour quelque chose dans l’obtention de ce titre. Il a ainsi invité l’édile de Yaoundé 5 à rester sérieux, engagé et persévérant.

Un conseil qui s’apparente à une formalité si l’on s’en tient au parcours ayant conduit à ce sacre. Grace à  une organisation méticuleuse à laquelle se greffe  la collaboration de tout le personnel de la mairie et la participation active  des populations de la commune, cette collectivité  occupe   la tête du classement de la commune la plus propre du département du Mfoundi et de la région du Centre depuis 2020. Sur le plan national,  elle est classée   au troisième  rang  en 2020, quatrième en 2021 et confortablement assise à la première place en 2022.

Loin de vouloir se contenter de cette distinction, Augustin Bala a sollicité l’accompagnement et la bénédiction du Conseil Régional du Centre, afin de pouvoir œuvrer en compagnie de tous les responsables de région des institutions, pour la conservation du titre lors de l’édition 2023 à Garoua. Un bien grand défi tant l’on se souvient qu’aucune commune n’a pu rempiler jusqu’ici.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents