Cameroun – Concours national d’Art et de Littérature: Le MINJEC, VISA et UBA Cameroun célèbrent Quinze Jeunes talents sur l’éducation financière

À lire aussi

Des créations et des productions suffisamment séduisantes sur le plan de la forme, mais surtout pour ce qui est de la teneur de messages véhiculés par les différents projets portés par les lauréats.  Quinze (15) au total, ces jeunes artistes issus des dix (10) régions du Cameroun sont ceux qui se sont le mieux démarqués parmi une multitude qui ont postulé pour le Concours national sur l’utilisation responsable de l’argent.

L’exercice est assez curieux, pourtant il vaut tout son pesant d’or selon le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique qui a procédé au lancement du concours à travers un appel à la création artistique il y a quelques semaines. L’institution a souhaité en effet donner un écho retentissant à la célébration  de la Semaine Mondiale de l’Argent dont de la 1ère édition tenue en mars dernier a fait tâche d’huile.

<< Construisez votre avenir, soyez intelligent avec l’argent >> est le thème autour duquel les soumissionnaires ont bâti leurs travaux d’Art pour certains et leur production littéraire pour d’autres avant de faire parvenir via le site de l’Observatoire National de la Jeunesse, l’ère du numérique y oblige.

Seules quinze (15) créations sont retenues au terme d’un examen méticuleux des membres des commissions régionales. Les lauréats dont les œuvres ont séduit le jury sont recensés dans cinq (05) catégories majeures à savoir : l’Art Cinématographique, la Peinture, l’œuvre musicale, l’œuvre audiovisuelle et la création littéraire. 

Déjà sur une lancée fort captivante quant à leur perception et leur représentation de l’usage rationnelle qui doit être fait de l’argent selon ces derniers, ils seront en plus conviés dans la capitale du Cameroun en faveur d’un pitch final face au Jury.

Face à ces spécialistes des finances issus des secteurs publics et privés, les candidats ont à nouveau fait usage de leur génie pour défendre leurs projets, mais ils ont  bénéficié des experts de l’UBA Cameroun, partenaire local de VISA des enseignements autour des finances, des séances de coaching ainsi que des formations spécialisées.

Si l’exercice semble nouveau aux yeux de plus d’un, le Directeur Général Afrique de l’Ouest et Centrale Visa a tenu à relever que << l’engagement de visa en faveur de l’éducation financière pour tous et partout date de plus de deux (02) décennies >>.  Elle est justifiée selon Ismahill DIABY  du fait que << seule la responsabilité des éducateurs ne peut permettre de combler le fossé des connaissances ( dont le grand public a besoin, ndlr)  Les dirigeants financiers, en tant qu’agrégateurs de connaissances de l’industrie doivent travailler de commun accord pour s’assurer que les jeunes générations acquièrent des compétences pratiques fondamentales de gestion de l’argent>> , a-t-il conclu.

Le Représentant du Ministre de la Jeunesse de la Jeunesse, les représentants des partenaires dont VISA et  UBA Cameroun ainsi que le Secrétaire Permanent à l’Observatoire National de la Jeunesse ont joint leurs voix pour saluer à juste titre la créativité des lauréats.  Un prix spécial du MINJEC et des prix aux trois gagnants de chacune des cinq (05) catégories.

La pérennisation des œuvres est également pensée. Toutes ces créations devront permettre de mettre sur pied des outils de sensibilisation qui amèneront à des changements de comportement en matière de finance.  C’est là tout le sens donné à ce concours par le Gouvernement et son partenaire visa : Former des acteurs économiques responsables, capables de contribuer à la croissance du bien-être des populations camerounaises.

La deuxième édition est désormais dans le rétroviseur, la troisième est déjà attendue avec bien d’autres innovations.

Martin Etalobe

xx

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents