Cameroun-Concours villes Propres 2022: Yaoundé V à la chasse du sacre national

À lire aussi

Les ambitions de la commune dirigée par Augustin Bala ont été dévoilées lors du lancement de la campagne dans la région du centre,  présidé par le Gouverneur de la ville aux 7 collines Naseri Paul Béa le 03 juin 2022.

Faire de Yaoundé 5 la commune la plus propre du triangle national,  a été l’objectif principal du patron  de cet  exécutif communal depuis son élection. Un processus qui se dessine progressivement tant,   Augustin Bala, et son équipe ont par deux fois déjà été élus commune la plus propre du siège des institutions du Cameroun.  En compagnie des maires des autres communes du département du Mfoundi,  lors du lancement du concours ville propre dans le centre,  Augustin Bala a clairement laissé entendre  que la participation de sa commune à ce concours vise exclusivement la première place nationale.

Une ambition qui passe non seulement par la conservation de son titre au niveau régional,  mais aussi,  par l’accentuation de la lutte contre l’insalubrité telle que prônée depuis plus de deux ans déjà. Après son mot de bienvenue, le maire de la commune d’arrondissement de Yaoundé V, s’est montré peu prolixe prêt à la course. L’objectif est grand; les ambitions sont définies.. « A Yaoundé V, nous disposons d’une brigade permanente de propreté qui travaille tous les jours sur les routes. Nous avons une organisation structurée. Le weekend, les jeunes, les femmes balayent les rues, les caniveaux sont badigeonnés. L’arme c’est tout simplement cette complicité avec les populations. Nous avons réussi à impliquer les populations dans les activités d’hygiène et de salubrité de la commune. Aujourd’hui, les objectifs sont revus à la hausse. Nous voulons rester la première commune la plus propre du Centre, notre ambition est d’être premier national. » a déclaré Augustin Bala.

Si le concours semble ne pas connaître une adhésion concrète de tous les maires,  il convient de noter qu’il entre en droite ligne avec  la feuille de route dressée par l’édile de Yaoundé V. Une feuille de route jonchée d’actions salutaires et d’un management qualitatif dont les différentes cagnottes raflées ça et là, permettent à l’exécutif communal en place, en synergie avec la population locale de réaliser des compter une panoplie de réalisations. On peut citer l’embellissement de la cité, la construction de toilettes publiques, les micro-projets comme le reprofilage des routes (ndlr Ngona), bitumage des voies d’accès de la ville (Essos, Avenue Germaine) la construction de plusieurs ronds-points etc .

Un concours aux critères bien définis

La route vers le sacre passera ainsi par une charte du concours définie par  le ministère de l’habitat et du développement urbain,  présentée à cette cérémonie de lancement par le Délégué régional pour le centre.

De manière spécifique, il s’agira question d’organiser au niveau de chaque département, un concours visant à sélectionner la ville la plus propre. Cette action permettra de sensibiliser et mobiliser les acteurs d’entretien, du cadre urbain et de vie. Promouvoir et pérenniser les initiatives locales en matière d’hygiène et de salubrité. Selon le délégué régional du centre de ministère de l’habitat et du développement urbain, cette pratique permanente permet de renforcer le cadre participatif des acteurs. Les élus locaux, l’autorité traditionnelle, la société civile et autres. Le résultat attendu est donc entre autres mobiliser massivement les adhérents, et les impliquer pour le besoin de la cause. En retour, la commune la plus propre de chaque région est récompensée.

La sélection de la ville ou commune la plus propre, se fera en trois étapes. La sélection de la ville la plus propre au niveau de chaque département d’abord, ensuite au niveau de chaque région, et enfin sélection au niveau national.

Au niveau des départements, le préfet a la responsabilité de lancer les hostilités et définir les règles du jeu en matière d’hygiène et de salubrité. Il devra mettre sur pied un comité d’organisation départemental.

Dans son propos de circonstance,  le  gouverneur de la région du Centre Naseri Paul Béa a invité tous les acteurs à s’investir dans la réussite de ce concours qui vise principalement,  à mettre fin à l’insalubrité. « si Yaoundé V l’a gagné deux fois, d’autres peuvent également le faire. Il suffit juste de travailler » lançait t-il. La recette secrète pour gagner ce concours est la mobilisation et l’implication de tous. Population, élus, chefs de quartiers, autorités municipales… » a-t-il affirmé.

Les 10 vainqueurs régionaux, seront récompensés par ordre de mérite le 03 octobre prochain, en prélude à la journée mondiale de l’habitat. L’apothéose aura lieu dans la ville du soleil levant à Bertoua.

Exif_JPEG_420

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents