Cameroun: Des policiers mis aux arrêts.

À lire aussi

Le Délégué général à la sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele, a ordonné la mise aux arrêts de ses éléments auteurs d’actes de torture dans un commissariat à Yaoundé. Le mardi 21 septembre dernier, une vidéo est apparue sur les réseaux sociaux montrant des policiers en train d’administrer à un présumé voleur, « un traitement inhumain et dégradant ».

« Les agissements de ces brebis galeuses qui veulent ternir l’image de la sûreté nationale, sont fermement condamnés par la hiérarchie » a déclaré ce jeudi 23 semaine, le Commissaire de Police Antoine Etouh Ngoti, présentateur du microprogramme « Canal Police » au poste national.

«La prompte réaction de la hiérarchie, face à cet abus, rappelle à tous les policiers que la sûreté nationale est un corps moderne et organisé où la barbarie n’est pas permise » a-t-il ajouté.  

En attendant l’aboutissement des procédures judiciaire et disciplinaire ouvertes contre les mis en cause, voici les mesures conservatoires prises contre les tortionnaires du présumé malfrat. Ecoutez dans l’audio ci-dessous

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents