Cameroun – Deuxième conférence semestrielle des Gouverneurs de régions 2022 : Voici les principaux points visés

À lire aussi

Présidés par Paul Atanga Nji, le ministre de l’administration territoriale, ces travaux de deux jours sont centrés sur la sûreté des populations en cette période de fin d’année  et les problèmes qui minent le quotidien des camerounais.

Organisés sous  Très Hautes Instructions du Chef de l’Etat et Chef des Armées, les travaux de la deuxième conférence semestrielle des Gouverneurs de régions au titre de l’année 2022; se tiennent  sur le thème  « Autorités administratives face aux défis du maintien de l’ordre, du respect des droits des citoyens, de la bonne exécution des projets de développement et de la maîtrise de l’inflation ».

Regroupant logiquement les 10 gouverneurs de régions du Cameroun, les travaux déroulés  du 12 au 13 décembre 2022, ont connu une cérémonie d’ouverture marquée par la présence  des  personnalités de plusieurs factures, au rang desquelles, le Ministre de la Décentralisation et du Développement Local,  le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense, chargé de la Gendarmerie Nationale, le Délégué Général à la Sûreté Nationale pour ne citer que ceux- là.

Si l’un des sujets majeurs ici développés réside autour  de la  question de la désignation des chefs traditionnels et celle du rôle de la police municipale, il convient de noter  qu’un accent est mis sur la gestion sécuritaire de la période festive de fin d’année. À cet effet,  les discussions ont pour but d’évaluer l’état d’esprit des populations impactées par l’augmentation illégale du prix de certaines denrées alimentaires de première nécessité.

Les patrons de région cogitent  ainsi sur le maintien de l’ordre,  le respect de l’autorité de l’Etat, l’encadrement des activités des partis politiques et des ONG, la bonne exécution des grands projets de développement, la lutte contre la vie chère, la lutte contre le grand banditisme et le crime organisé sur toutes ses formes.

Réflexions seront  également faites sur  la lutte contre l’insalubrité et le désordre urbain, la promotion des libertés individuelles,  le renforcement de la démocratie et l’Etat de droit qui selon le Minat,  devront  être au centre des  préoccupations de tous jours.  

Pour une action harmonisée, deux exposés ont précédé les discussions. Ce sont notamment, la présentation conjointe du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense, chargé de la Gendarmerie Nationale et du Délégué Général à la Sûreté Nationale sur : «  Les mesures prises ou envisagées en vue d’assurer l’encadrement sécuritaire des fêtes de fin d’année » et celle  du Ministre de la Décentralisation et du Développement Local sur : «  Les avancées de la décentralisation au Cameroun »>.

Paul Atanga Nji a particulièrement  interpellé les 10 gouverneurs  à lutter contre l’accaparement des terres à des fins de spéculations foncières. Aussi a t-il demandé  l’élaboration d’un fichier clair des chefferies traditionnelles dans leurs unités de commandement respectives. Ledit fichier  devra  être constitué  d’un dossier individuel de chaque notable électeur; du collège électoral réel, non fictif et sera signé par le Chef traditionnel en exercice et ses notables, avant d’être transmis   à l’autorité administrative sous décharge avec copie au Ministère de l’Administration Territoriale, à Yaoundé.

S’agissant du cas spécifique de la police municipale dont l’utilité est incontestable, le ministre de l’administration territoriale à invité les Gouverneurs à   travailler avec les magistrats municipaux afin de  la rendre plus efficace et plus humaine.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents