Cameroun: DÉVOILEMENT DES RÉSULTATS DE 4 ÉTUDES MENÉES EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DU MIX IMPORT-SUBSTITUTION ET DE LA PROMOTION DES EXPORTATIONS

À lire aussi

La cérémonie de présentation des résultats des quatre études réalisées par le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat a été présidée ce 6 septembre 2022 dans la salle de conférence de l’Hôtel Franco de Yaoundé par le Ministre Achille BASSILEKIN III qui était accompagné pour la circonstance des Ministres Issa TCHIROMA BAKARY de l’Emploi et de la formation Professionnelle, de Gabriel MBAIROBE de l’Agriculture et du Développement Rural, de Gabriel DODO NDOKE des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, du Directeur de l’Agence Française de Développement, du Président du GICAM ainsi que de nombreuses hautes personnalités. Elle s’inscrit dans la réflexion relative à la transformation structurelle de l’économie. 

Ces études mettent un accent particulier sur le développement des filières compétitives et stratégiques porteuses de croissances et créatrices d’emplois, notamment dans les secteurs de l’agro-industrie, du textile-confection-cuir, des Forêts-Bois. La démarche de celles-ci a consisté  à identifier les produits à forte valeur ajoutée, favorables au développement du mix import-substitution et promotion des exportations, répertorier les chaînes de valeurs de la production, de la transformation et de la commercialisation des produits pour lesquels le pays dispose d’un avantage comparatif et élaborer de nouveaux mécanismes d’accompagnement nécessaires à la densification du tissu industriel camerounais

L’objectif général de la diffusion desdits résultats est d’orienter les actions spécifiques visant à réaliser le Mix Import-Substitution et de promouvoir les exportations pour le développement du secteur des filières ciblées. Aussi, ces études présentent l’état des lieux et le diagnostic des filières ciblées, proposent les scénarios envisagés et les axes stratégiques tout comme le profil des PMEESA retenues pour chaque filière. Ensuite, elles identifient les actions prioritaires à mettre en œuvre en faveur du développement de chaque filière, proposent des mécanismes de suivi et évaluation et sensibilisent tous les acteurs de développement et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) pour une synergie d’action.

Les résultats ont été présentés aux responsables des administrations du secteur des industries et services, des structures étatiques, des Partenaires Techniques et Financiers, des Collectivités Territoriales Décentralisées, des Organisations non gouvernementales, des structures du secteur privé, des incubateurs et des médias.

En présidant cette cérémonie, Achille BASSILEKIN III a indiqué qu’il est question pour son département ministériel de faire l’état de lieu, de tracer les bases du suivi-évaluation et enfin donner les modalités de soutien et d’accompagnement de ces trois filières notamment les secteurs de l’agro-industrie, du textile-confection-cuir et des Forêts-Bois. De même cette action vise également à faire un plaidoyer auprès des administrations partenaires afin de coordonner leurs actions pour rendre ces filières compétitives et résilientes.

Notons que ces 4 études portent sur la contribution de ces différentes filières à l’atteinte des objectifs fixés par la SND30 qui se déclinent à plusieurs niveaux d’interventions. S’agissant de de la filière agro-industrie, il est à rappeler que le Cameroun ambitionne non seulement de consolider son autosuffisance alimentaire, mais aussi de conquérir des parts de marchés à travers les produits agroalimentaires dans les marchés de la zone de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et de la Communauté Economique et Douanière des Etats de l’Afrique Centrale (CEDEAO). La filière Forêt-Bois se renforcera à travers deux axes fondamentaux notamment le développement des plantations forestières et le renforcement des industries de transformation du bois. Le développement de la filière textile-confection-cuir privilégie les actions marquées sur deux branches que sont les industries du textile et de la confection, du cuir et de la fabrication de chaussures. Enfin, la mise en œuvre du plan « Train-My-Generation » a pour but le renforcement des capacités et la certification technique des travailleurs du secteur de l’informel.

Daniel Richard NDIEH

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents