Cameroun – Gestion de la durabilité  des forêts : Le Cameroun et ses partenaires évaluent le projet  GCP/CMR/033/GFF

À lire aussi

C’est la substance des travaux co-organisés par le gouvernement  et l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture(FAO)  à Ebolowa du 28 au 29 décembre 2022.   

Réduire non seulement  la déforestation et la dégradation de la forêt dans les forêts communales et l’émissions en augmentant les stocks de Carbonne  tout en améliorant les conditions de subsistance des communautés locales, tels sont entre autres les objectifs majeures du  projet GCP/CMR/033/GFF)_ Gestion Durable des forêts sous l’autorité des communes camerounaise, dont la cible vise les  régions du centre, Est, Sud et littoral.

Les travaux d’Ebolowa avaient   pour principaux challenges  de s’inscrire dans la continuité de la phase 1 en  présentant déjà  les réalisations du projet, les contraintes, les bonnes pratiques et leçons apprises et en explorant  les options de stratégie de sortie et d’une proposition de projet pour la phase 2.  Ils réunissaient les membres du COPIL (MINEPDED, MINFOF, ACFCAM/CTFC), les Maires des communes bénéficiaires, les Partenaires et points focaux nationaux (GEF, AND), l’Équipe du projet (FAO), celle  de la coordination nationale (MINFOF ainsi que  plusieurs experts. Selon le Directeur des forêts du Ministère des forêts et de la faune,  il était question au cours de l’atelier de préparation tenue le 28 décembre 2022,  « de faire le point sur la mise en œuvre des activités du projet  et de préparer les documents (le rapport financier et le rapport final du projet) à présenter  aux membres statutaires du COPIL  annoncé pour le lendemain ».  

En effet, les échanges devaient aboutir à la poursuite  du  projet Financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM),dont la première phase a touché 17 forêts communales  et a  déjà  permis de réaliser plusieurs activités dans ces sites, notamment,  en aménagement forestier, biodiversité, carbone et produits forestiers non ligneux (PFNL),  pour consolider les bases de la gestion durable des forêts communales. Un ensemble d’équipements a ainsi été remis   aux communes bénéficiaires du projet pour faciliter la collecte et la saisie des données sur la biodiversité et le carbone forestier.

De quoi inciter les communes bénéficiaires à plus d’implication « Au moment où nous évaluons tout ce que nous avons pu faire, et que nous sommes en train de clôturer cette première phase, le souhait est que nos partenaires de la FAO, du ministère des forêts, du minepded, tiennent compte que l’association des communes forestières reste la principale bénéficiaire de tout ce qui peut se faire en matière de gestion durable des forêts » souligne le maire de la commune de Mindourou,   Richard Zengle Ntouh par ailleurs,   Président des communes forestières du Cameroun.  Jérémie Mbairamadji, Forestier Afrique Centrale, FAO a pour sa part reconnu l’importance de ces échanges qui doivent permettre de planifier le travail consacré à la phase 2.

Pour rappel, le projet « Gestion durable des forêts sous l’autorité des communes camerounaises » a été mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en collaboration avec le gouvernement du Cameroun (MINEPDED, MINFOF) et de l’Association (ACFCAM/CTFC).

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents