Cameroun – Gestion des ressources humaines de l’Etat : les responsables à l’école des bonnes pratiques

À lire aussi

C’était au cours d’un séminaire atelier organisé par le ministère de la fonction publique et de la réforme administrative, en date du 04 avril 2023, à Yaoundé.

L’administration publique du Cameroun est résolument tournée vers la performance. C’est ce qu’on peut déduire relativement à la tenue du séminaire atelier portant sur « La restitution de l’étude relative à l’évaluation de la performance des sites ministériels dans le cadre de la déconcentration de la gestion des personnels de l’Etat et de la solde, et réappropriation du décret numéro 2012/079 du 09 mars 2012, consacrant cette politique publique ».

La réunion technique s’adressait essentiellement aux gestionnaires des ressources humaines des administrations publiques. Elle s’inscrivait en droite ligne d’une série de séminaires ateliers  qui avaient pour mobile, le renforcement des capacités des acteurs intervenants dans la chaîne de traitement, des dossiers  de carrière et de la solde. Le ministre de la fonction publique et de la réforme administrative a reconnu que ces rencontres lancées depuis le second trimestre de l’année 2022 avaient débouché sur des recommandations solides qui sont en cours de mise en œuvre. La gestion harmonieuse des ressources humaines commande qu’il y ait un partenariat agissant Minfopra- Minfi. C’est d’ailleurs cela, qui justifie la présence du ministre délégué auprès du ministre des finances, Yaouba Abdoulaye.

Dans son discours d’ouverture du séminaire atelier, le Minfopra a rappelé l’importance de cette rencontre. « spécifiquement, ce séminaire vise, dans un premier temps, la restitution des travaux de l’étude réalisée par le cabinet Obiv Solution, et dans un second temps, la réappropriation du décret suscité qui, à maints égards, est et doit être de la politique publique », a souligné le Minfopra. En clair, a indiqué Joseph Le, il était question de : promouvoir une gestion de proximité des agents publics à l’effet d’optimiser le suivi de leur carrière et le traitement de leur solde ; décongestionner le Minfopra et le Minfi ; simplifier les procédures et réduire le délai de traitement des dossiers ; garantir un contrôle efficace et efficient des effectifs ; évaluer le fonctionnement des applications informatiques ; entre autres.

Plusieurs articulations ont meublé cette plateforme d’échanges et de réflexion. Les participants  ont notamment été sensibilisés sur certaines problématiques parmi lesquels : la déconcentration de la gestion des personnels de l’Etat et de la solde : enjeux , défis et perspectives en vue d’une gestion optimale des ressources humaines de l’Etat ; la constitution et la mise à jour du fichier des personnels dans les sites déconcentrés : préalable au fonctionnement optimal desdits sites ; le rôle des cellules Sigipes dans le fonctionnement des sites déconcentrés, etc. Au regard de ce menu assez riche des travaux, le Minfopra a invité les participants à être attentifs afin de renforcer leurs capacités.

Simplement , le ministre Joseph Le a formulé le vœu de voir les parties prenantes à ce séminaire atelier sensibilisées sur les outils , enjeux  et challenges de la réforme ; les dispositions réglementaires encadrant la gestion déconcentrée de l’Etat et de la solde ; les procédures, méthodes et opérations relatives aux traitements des actes de carrière, les instruments et opérations de gestion de carrière. Toutes choses  qui préfigurent  d’une fonction publique qui performe.

 Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents