Cameroun: Gestion des ressources humaines  des administrations

À lire aussi

Le Minfopra équipe les  acteurs de la chaine

C’est à la faveur d’un séminaire- atelier,   organisé du 27 au 28 septembre 2022  à Mbankomo.

L’implémentation et la maitrise parfaite de la  Stratégie Nationale de Développement 2020-2030(SND30),  passent sans doute par la bonne appropriation  des procédures administratives et la gestion parfaite des applications utilisées ici.  Un  défi qui inclus, non seulement, la maitrise, mais aussi,   l’utilisation rationnelle du personnel de l’Etat.  C’est en droite ligne avec ce challenge que,  le bateau conduit par Joseph Le,  a pris sur lui,  de tout mettre en œuvre,  pour équiper l’administration publique  camerounaise,  des ressources  humaines répondant aux différents enjeux imposés par l’émergence tant annoncée par le gouvernement.

S’inscrivant dans la continuité de la série de   formations  récemment engagée par le Minfopra et qui avaient vu le recyclage   des Directeurs des affaires générales et ceux des ressources humaines venus de différentes administrations,  ce séminaire-atelier   de deux jours a pour thème « suivi- accompagnement des administrations dans la gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences ». il   ciblait  principalement,  les responsables en charge des personnels de la solde et pensions et  ceux du SIGIPES de l’APC ayant rang de Sous-Directeurs.  

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Il s’agit en effet,  d’un séminaire-atelier   qui visait   à faciliter aux participants,  la maîtrise des outils de la GPEEC (Gestion Prévisionnelle des Effectifs des Emplois et des Compétences),  celle  des outils technologiques de gestion des personnels de l’Etat (ANTILOPE et SIGIPES) et celle   de la gestion des carrières et de la liquidation des droits.

De manière concrète, il était question   de Sensibiliser les responsables intervenant dans la gestion des ressources humaines des administrations   sur la connaissance  et l’utilisation des outils de la GPEEC ainsi que sur   l’importance du redéploiement et du renforcement des capacités, tout en les  mettant  à niveau  sur l’utilisation de l’outil informatique (ANTILOPE et SIGIPES) et  en renforçant  leurs  capacités  sur le traitement des actes de carrière et de liquidation des droits.

Pour une appropriation parfaite, les réflexions ont porté sur  des  exposés  tels que, la GPEEC comme stratégie d’optimisation de la gestion  des ressources humaines de l’Etat ;   les préalables à un traitement optimal des dossiers de carrière et de liquidation des droits. Une emphase a également été mise,  sur la maitrise des outils informatiques à travers 2 modules que sont,    SIGIPES : outil technologique d’optimisation de la gestion des ressources humaines  de l’Etat  et ANTILOPE : outil technologique de traitement de la solde et des pensions des personnels de l’Etat.

Il convient de noter que ces formations s’inscrivent dans la volonté  du gestionnaire des ressources humaines de l’Etat ; d’accompagner les administrations à travers, entre autres  actions,  la facilitation d’une meilleure appropriation du << cadre de Référence de la Gestion Prévisionnelle des Effectifs des Emplois et des compétences » ;  document élaboré  dans le but de corriger  les faiblesses  identifiées lors d’une récente   étude menée sur la gestion des ressources humaines dans l’administration publique camerounaise. Ce sont notamment,  la maitrise approximative des effectifs,   le non-respect des Cadres Organiques (CO) et la non opérationnalisation des plans de formation.

Selon le Joseph Le, il était  question d’apporter des solutions aux  problèmes de sous-effectifs et de  sureffectif dont souffrent les administrations. Une  nécessité absolue si l’on s(en tient au chiffres révélés par  les services compétant du Minfopra  qui stipulent   que,  sur les 27 cadres anorganiques, 14 administrations sont en sous effectifs, 10 en sureffectifs et seulement 3 en situation de juste équilibre. « nous sommes à la recherche permanente de la performance, il faut s’améliorer au quotidien, l’objectif ultime est la bonne maitrise des effectifs de l’administration publique(…) donc il est nécessaire et très utile d’essayer d’équilibrer davantage les choses, car comme vous le savez,  nous sommes dans une administration de poste de travail, si vous êtes en sureffectif,  ça voudrait dire qu’il y a des gens au chômage qui sont là, gagnent  des salaires sans toutefois faire grand-chose ;  si vous êtes en sous-effectif , ça veut dire que le peu de personnel que vous avez est absorbé par le poids du travail, c’est pour cela qu’il faut corriger tout cela »  souligne le ministre de la fonction publique et de la reforme administrative.

Joseph Le,  n’a pas manqué de souligner l’enjeu lié à la gestion  qualitative de la solde qui connaitra une mutation avec l’entrée dans les jours avenirs  du nouveau SIGIPES «  il est nécessaire de maitriser déjà tout ce que nous avons comme effectif,  de nettoyer les fichiers   solde du personnel de telle sorte que les données que nous mettrons dans ce nouveau système soient des données véritablement assainies » a-t-il laissé entendre.    

Les travaux déroulés en présence du représentant du maire de Mbankomo, devaient s’achever sur la maitrise parfaite   des outils de gestion qualitative et quantitative des effectifs, ce qui permettra une utilisation rationnelle du personnel de l’Etat.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents