Cameroun: Le Fo’o sokoudjou de Bamendjou a encore parlé ce 20 juin 2021

À lire aussi

Ci-après, la nouvelle sortie épistolaire du redoutable Roi des Bamendjou

FO’O Sokoudjou Chendjou II

Depuis toujours qu’on parle!!!, on dit toujours que qui parle même jusqu’à voici que le village de quelqu’un est couché par terre!!!Le bon message est toujours traité de poubelle par ceux chez qui les oreilles sont des seaux pour ordures.Même comme quand je vais ouvrir ma bouche comme ça, d’autres qui sont déjà rassasiés et qui pensent que c’est le peuple qui est rassasié vont me demander si ma part de jour s’est encore levé? Ça ne va pas se lever que le peuple de quelqu’un est où? Que en restant comme ça vous dites que vous avez laissé le peuple ou? Que vous ne savez pas que si tu manges la viande sans donner pour l’enfant sait que tu manges comme ça la racine de l’arbre? Je regarde le simple regarder avant d’arriver devant mes ancêtres dire que quoi? Je ferme ma bouche que j’ai lancé l’oeil et voir que sur les 3 tas que je disais l’autre jour j’ai vu qu’on cherche le côté pour arranger même un seul tas? Je dirais a mes ancêtres que le village se perdait j’ai dis ma part que quoi? Que l’aveugle m’avait cogné? Devant est que je dis avant que personne ne comprends mais j’ai retiré ma tête sur ca. Je ne vais pas partir jusqu’à être entrain de regarder la route pour rentrer avant de changer ma part que Dieu avait donné, percer le deuil.Si un vieux comme moi à peur de lire la vérité on le tue, c’est parceque que ce vieux à mangé jusqu’à oublié qu’il va mourir un jour. Lancez l’oeil avant de voir ou nous avons porté le village jusqu’à déposer là-bas. Ce n’est plus la chose a dire. On a déposé l’autre que le vol si bien que tu ne voles pas ta part tu deviens celui qu’on va accrocher en haut. Vous êtes dedans comme ça l’enfant vole, la mère vole, le père vole. Comme ça que nous allons partir jusqu’à arriver où? On donne la part de morceau de chaise de chacun, ça devient sa part de chefferie. Il ne dort même plus le rêve qu’il peut quitter sur le morceau de chaise la et s’il doit bouger il se rassure qu’il a sculpté son propre enfant pour qu’il mange sa tête. Il vole, il apprend l’enfant à voler avant de partir. Regarde comment un village se perd!!! Si les gens qui avaient dormi sans dormir pour la tête de ce village rentrent deriere aujourd’hui, ils vont seulement porter le deuil. Regardez comment votre travail a jetté la folie dans la tête de nos enfants., Ils sont là dehors ils dorment seulement le rêve qu’ils vont partir même sans savoir où ils vont. Au lieu de chercher le côté pour arranger, vous augmentez seulement la quantité d’argent du papier. Comme ça que nous allons laisser le feu pour souffler la cendre jusqu’à quand?Est ce que pour terminer on ne va pas seulement mettre que c’est une malédiction sur notre tête? Où qu’ un enfant d’espace de maladie est passé sur nous tous? quel est ce village où on essuie tout le monde avec les cacas avant de comprendre le bien ? Même ceux que nous on prenait la mesure sur eux pietiennent aussi les cacas comme ça qu’on passe par ou maintenant ? Vous prenez tout un peuple pour creuser la souffrance comme ça jusqu’à vous vous coucher dedans le sommeil entre dans vos yeux? Que Dieu ne va pas ouvrir votre travail que c’était quel qualité de travail comme ça?On ne dépose pas le village on saute le jour et personne ne porte le village sur sa tête. C’est la chose de tout le monde. Si hier on a essayé une qualité ça n’a pas marcher, essayons une autre qualité aujourd’hui si ça peut donner le sommeil au peuple. Et en faisant n’importe qoui aujourd’hui, mettons le peuple au milieu et ayons un peu pitié, il a trop vu la souffrance. Pour ma part de compter nous faisons n’importe qoui sans chercher le côté pour que le peuple comprenne le bien sait qu’on part comme ça l’eau de la maison du chien . Le jour que la famine va finir, le problème va finir.Au peuple même, en te lavant , efforce toi a te frotter le corps. c’est vrai que le dedans de la maison n’est pas bien, On cherche la tête on ne voit pas, la manche n’est plus a quelqu’un. Mais la qualité de travail que je comprends que vous êtes encore dehors entrain de travailler là ce n’est pas pour arranger. Ne portez pas les cacas pour essuyer tout un village. Il ne faut pas que l’eau en se versant la calebasse se casse également. En partant il faut comprendre pour éviter qu’en sursautant du sommeil qu’on a oublié même ce qu’on était sorti de la maison pour cela. Quand il ya trop de mains sur la sauce, le sel fini toujours par dépasser. Il n’ya plus rien que nous allons arranger avec la bagare aujourd’hui. Celui qui est encore dans l’ancienne cour doit savoir que la voiture est parti le jetter. Ceux qui connaissent la lettre doivent prendre le devant et arranger n’importe qoui sans qu’une goute de sang ne tombe a terre. Ce n’est plus un problème de force mais de tête et dieu a donné les têtes dans ce village. Rien ne manque plus a nousQue chacun apporte sa part de chose qu’il a dans la tête pour que nous arrangeons notre village. Que chacun en sortant de la maison met toujours dans sa tête qu’il part seulement pour arranger si bien que même si ça se gâte c’est comme quelqu’un cogne son pieds. On n’a jamais ouvert le travail de quelqu’un qu’il a gâté quelque chose. Que chacun dise seulement sa part de vérité pour qu’on voit vite la route. Nos mains tous sont sur la situation de notre village, personne ne peut couper la tortue jusqu’à s’en sortir. chacun est sur sa quantité. Ceux qui ont les clés de la maison portent le plus gros morceau. Qu’ils reconnaissent que nous mourrons comme ça sur leurs mains. On ne va pas attacher quelq’un en haut. Que ceux qui chassent leurs ventres donnent leurs corps deriere et qu’on voit la route pour sauver la tête du peuple. Que ceux qui cherchent les paroles de haine pour mettre dans la bouche des populations, ouvrent ta cigale rien qu’à partir de ton nom pour deviner ce que tu peux être déposent le peuple par terre. Quand la famine fait mal elle ne fait pas mal 2 qualités et n’a pas d’ethnie ni parti politique. Pour garder vos chaises ou pour chercher vos chaises, ne cogner plus les têtes des populations et ne limez plus les enfants des couteaux pour mettre dans les sacs des pauvres populations qui dansent parfois sans même comprendre le son du tamtam.Que ceux qui sont dans la maison de la chefferie a côté du chef étant le couteau du sac sachent qu’on ne trompe pas le chef. Sait que tu as porté jusqu’à ça te pèse.Donc c’est la vérité que les grandes personnes étaient déjà tous parties ? Si leau du couscous eteind le feu avec les grandes personnes dans la maison on dira que qoui un jour? Les 4 yeux sont passé par ou?Donc le village est fini si bien quelqu’un ne peut plus arranger quelque chose sans chercher son sel qui est sur ça? Donc ça a mis que nous ne pouvons pas semer pour que d’autres restent récolter? Comme ça que si ceux qui étaient devant nous comptaient comme nous, on aurait trouvé qoui? Eteignons le vol, le mensonge a tué le village jusqu’à il est mort. Refusons les paroles pour étaler, même comme nous ne parlons pas une seule parole, nous ne sommes pas des ennemis. Acceptons nos corps comme nous sommes et mettons au devant l’intérêt de ce pays. car c’est notre village ici et personne n’a demandé qu’on l’accouche l’a ou il est. Arrêtons la vérité jusqu’à ça soit bien solide. Si dans un village tu te rassasiés seule quand le reste mange les cacas tu vas dire que c’est ta mesure? N’eteignons plus le village de quelqu’un. Ne connaissons pas la malédiction et nous portons pour augmenter sur ce qui est déjà sur nos têtes et qu’on a jamais retiré pour que nos enfants viennent lécher le mortier sur ce qu’ils ne connaissent meme pasJe donne une grande salutation aux enfants de ce village qui connaissent la lettre, qui avaient vu un genre de vent soufflé et ont préféré donner leur corps en brousse pour qu’on ne les essuie pas avec les cacas. Sortez de la brousse maintenant nous pleurons notre village, coupons la quantité de torrent ci et arrangeons notre village. On n’attend personne. Nous avons envoyé la pluie prendre le feu.Si ça fait quelqu’un comme je comprends ça me fait la, il sort de la brousse il vient on pleure notre village. Ce n’est pas la chose d’une seule personne et ce n’est pas le problème de tout un village. On n’arrange pas le village au marché. Un village peut s’en sortir grâce a 3 ou 4 personnes qui ont accepté donné leurs têtes pour arranger certaines choses et sortir le peuple de la souffrance.On ne passe jamais le deuil dans la cour, que chacun vienne avec sa qualité qu’il connait pour que nous arrangeons notre pays. Ceux qui continuent a cogner la main sur leur poitrine et qui lisent que tout n’est que la force la, personne ne sera toujours lui. Déposez les gourdins et nous arrêtons le dialogue pour la tête de nos enfants. C’est avec ton travail qu’on se rappellera de toi et si tu vois que tu vas même être encore en haut mais étant que cadavre, on va accepter que a toi.Je lance encore les mains a ceux que la chose de leur village leur creuse encore pour que nous arrangeons notre villageQue les deux de nos ancêtres continuent a ouvrir leurs yeux pour garder leurs enfantsFo’o sokoudjou Mpoda ce 20 juin 2021

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents