Cameroun : Le Pr. Louis Richard NJOCK élevé au rang de Commandeur de l’Ordre de la valeur au nom du Chef de l’Etat Paul Biya.

À lire aussi

Cette prestigieuse distinction vient couronner le brillant parcours du praticien chevronné dévoué à la cause des malades.

A la faveur de la célébration des 90 ans de l’hôpital Laquintinie de Douala, le Président de la République, Maitre des Ordres nationaux, a décidé de décorer à titre exceptionnel le Professeur Louis Richard Njock ancien Directeur de l’hôpital Laquintinie de Douala, le Professeur Callixte Rodolphe Kuate Tegueu, Médecin Neurologue et le Professeur Noel Emmanuel Essomba actuel Directeur de l’hôpital Laquintinie.

Les deux derniers cités ont reçu à Douala le 17 décembre 2021 des mains du ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie, les insignes du Grade de chevalier de l’ordre de la valeur alors que le Professeur Louis Richard Njock, un cran au-dessus, a été élevé au rang de Commandeur de l’ordre de la valeur. Aux commandes de ce célèbre hôpital d’avril 2016 à juin 2020, le Professeur Louis Richard Njock y a laissé une empreinte indélébile grâce à sa bonne gouvernance. Le standing ovation qu’il avait reçu en guise d’au revoir de la part des malades et du personnel de l’hôpital en témoigne.

Louis Richard NJOCK est un Professeur agrégé de médecine hors échelle. Après avoir servi remarquablement à l’hôpital général de Douala et dirigé avec brio respectivement l’hôpital de District de Douala-Bonassama, l’hôpital régional annexe d’Edéa et l’hôpital Laquintinie de Douala, l’homme de 55 ans, praticien chevronné, est depuis le 30 juin 2020, Secrétaire général du Ministère de la santé publique.

« De toutes les étapes de son parcours professionnel, celle de l’hôpital Laquintinie est singulière. D’abord sa prise de fonction là-bas en 2016 survient dans le contexte de l’affaire Monique Koumatekel du nom de cette femme enceinte décédée dans des conditions tragiques après avoir été éventrée en plein hôpital. Cette affaire avait révélé des dysfonctionnements majeurs dans cette structure hospitalière. Le Professeur Louis Richard Njock avait réussi contre toute attente à redorer l’image de Laquintinie.  En outre, il avait reçu les félicitations du Chef de l’Etat pour sa gestion de la catastrophe ferroviaire d’Eseka au plan médical parce qu’il avait, entre autres initiatives, mis sur pied une cellule d’écoute et de soutien psychologique avec un numéro vert. On l’a aussi vu très engagé au péril de sa vie, dans la guerre asymétrique contre la redoutable pandémie du Covid-19 » a expliqué à Gazeti237.com un soignant en service à l’hôpital Laquintinie de Douala.

Gazeti237.com

Ci-dessous, le compte rendu fait par la Cellule de communication du MINSANTE

Hôpital Laquintinie

90 ans de métamorphose

Des récompenses et des distinctions honorifiques décernées par le Ministre de la Santé Publique, Représentant personnel du Président de la République aux personnels et aux managers de cette formation sanitaire, ont ponctué la fête de l’Excellence, édition 2021 de cet hôpital, le 17 décembre 2021.

La soixantaine de personnel qui s’est vue agrafer des médailles d’honneur de travail par le Représentant personnel du Chef de l’Etat, S.E Paul BIYA, en cet après-midi du 17 décembre 2021, ne pouvait masquer sa joie. Les youyous et les flonflons ont retentis de plus belle, lorsque les deux derniers managers de cette formation sanitaire ont été invités à recevoir des distinctions honorifiques des Ordres Nationaux. Le Pr. Louis Richard NJOCK, ancien Directeur de Laquintinie et actuel Secrétaire Général du Minsanté est alors élevé au rang de Commandeur de l’Ordre de la valeur. Quant au Pr. Noël Emmanuel ESSOMBA, il est fait Chevalier de l’Ordre de la valeur. On se remettait alors à peine des explosions de joie qui ont accompagné la remise des prix d’Excellence aux meilleurs personnels de cet établissement hospitalier, pour le compte de l’année 2021. Peu avant, des trophées et récompenses décernés aux vainqueurs du mini-tournoi sportif organisé dans le cadre de cette fête de l’excellence et de la célébration des 90 ans de Laquintinie avaient ouvert le bal de cette pluie de récompenses.

Une brise de gratitude et de déférence illuminait donc les visages présents à l’esplanade de l’hôpital Laquintinie de Douala. Des mots et des clameurs se sont juxtaposés pour l’exprimer. Sa Majesté Jean Yves EBOUMBOU, président en exercice du Ngondo va souligner que le parrainage de l’anniversaire de Laquintinie par le Chef de l’Etat, S.E Paul BIYA est la preuve d’une marque d’attention permanente pour « l’hôpital du peuple ». Une action qui ajoute-t-il : « contribue à renforcer le retentissement international de Laquintinie et à amplifier la réputation de la ville de Douala ».

Auparavant, le représentant du personnel, Samuel Ferdinand MAKONGO va observer que la présence du Représentant personnel du Chef de l’Etat à cette cérémonie est la manifestation d’un désir ardent du « Premier Sawa » pour l’épanouissement du personnel de santé. Au-delà de l’historique de la construction des bâtiments et de modèles de management revisité à l’occasion, le Pr. Noël Emmanuel ESSOMBA, presqu’en osmose avec l’assistante, va le dire simplement : « Monsieur le Président de la République, l’ensemble du personnel de Laquintinie vous dit merci ».

Dans sa prise de parole, le Représentant personnel du Chef de l’Etat va déclarer que cet anniversaire consacre 90 ans d’expériences, d’expertises, de sacrifices, de services. Relevant au passage, les intervenants salutaires de cet hôpital, qui revendique d’être passé maître dans la chirurgie des genoux, lors de la catastrophe ferroviaire de 2016, pendant la couverture sanitaire du CHAN, entre autres. Le Dr. MANAOUDA Malachie a exhorté le staff dirigeant à oser, inventer, innover davantage pour offrir, aux populations, de manière continue, des soins de qualité exceptionnelle.

Claudel Tchinda/Celcom/Minsanté

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents