Cameroun : Les circonstances du décès d’une femme au contact des Eléphants en divagation dans la Région de l’Extrême Nord.

À lire aussi

«Pendant le mouvement des éléphants, les populations inconscientes ont tendance à suivre le mouvement de ces pachydermes, jusqu’à aller les toucher. Donc, la femme qui est morte, est allée attraper la queue d’un des éléphants. Et cet éléphant a déchargé malheureusement sur elle » explique le colonel Jean Nyemeg, Délégué régional du ministère des Forets et de la Faune de l’Extrême Nord.

Les populations de Maroua, chef-lieu de la Région de l’Extrême Nord, se sont réveillées le mercredi 24 mai 2023 en découvrant dans leur ville, un troupeau d’éléphants en divagation.

Panique chez certains, émerveillement chez d’autres. « Les quatre éléphants sont venus du Tchad. Pendant leur migration, ils ont trouvé que leur corridor est obstrué. Voilà comment ils se sont retrouvés dans la ville de Maroua vers 4 heures » explique le colonel Jean Nyemeg, Délégué régional du ministère des Forêts et de la Faune de l’Extrême-Nord. Heureusement, ils n’ont aucun dégât sur les biens et personnes dans la ville de Maroua.

Mais, ces animaux qui se sont retrouvés en divagation depuis la veille, ont amélioré la mort d’une femme dans le petit village de Balda. « Pendant le mouvement des éléphants, les populations inconscientes ont tendance à suivre le mouvement de ces pachydermes, jusqu’à aller les toucher. Donc, la femme qui est morte, est allée attraper la queue d’un des éléphants. Et cet éléphant a déchargé malheureusement sur elle » explique le colonel Jean Nyemeg.

Dans un communiqué, le ministre des Forêts et de la Faune informe que des mesures ont été prises pour le retour des éléphants dans leur aire protégée du parc national de Waza.

Le communiqué du ministre Jules Doret Ndongo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents