Cameroun – Lutte contre la tuberculose pédiatrique : De Nouvelles stratégies développées

À lire aussi

C’était au cours des assises de l’atelier de restitution des résultats catalyseurs en tuberculose pédiatrique tenues les 06 et 07 juillet 2022 à Yaoundé.

Alors qu’il s’active à développer son système de santé au quotidien,  le Cameroun,  en harmonie avec ses partenaires,   n’entend négliger aucune maladie. C’est tout logiquement,  que se tenait l’atelier de restitution des résultats catalyseurs en tuberculose pédiatrique à Yaoundé. Réunissant les acteurs de la lutte contre les maladies infantiles,  cet atelier était l’occasion pour les acteurs de la santé d’orienter leur réflexion non seulement dans l’identification des enfants atteints de tuberculose mais aussi de pouvoir leur prodiguer des soins au cas où, ils sont déclarés positifs.

Il s’est agi de cogiter sur les méthodes de renforcement de la lutte contre la tuberculose chez les enfants de moins de 05 ans. « L’objectif poursuivi par ces assises, était de parvenir à la réduction de la morbidité et à la mortalité pédiatrique liée à la tuberculose », a soutenu, le Drh du Minsanté.

Pour y parvenir,   l’Organisation mondiale de la Santé et le Programme national de Lutte contre la Tuberculose au Cameroun prescrivent que tous les enfants de moins de 05 ans qui sont des contacts familiaux des personnes atteintes  de tuberculose active, reçoivent un traitement préventif à base d’Isoniazide.

En effet,  une étude menée  par  « Elizabeth Glaser Pediatric AIDS Foundation »(EGPAF) en partenariat avec le ministère de la Santé publique,  a révélé l’existence d’une pratique prometteuse pour lutter contre la tuberculose infantile. Lesdits  résultats  ont montré qu’au Cameroun,   le nombre d’enfants diagnostiqués avec la tuberculose  a été multiplié par 10, lorsque les services de prise en charge  de la tuberculose ont été intégrés dans les unités de soins infantiles.

Représentant le ministre de la santé publique à ces assises,   le  Directeur des Ressources Humaines du ministère de la santé publique,  a  précisé à l’attention de tous les participants,  que le gouvernement déploie des efforts constants, dans le sens de barrer la route à la tuberculose en général.

 Pour la responsable du projet Cap-Tb au Cameroun, Dr Léonie Simo : « les enfants atteints de tuberculose doivent être identifiés rapidement et mis sous traitement avant qu’ils ne deviennent sérieusement malades », conseille-t-elle.

A travers la mise en lumière des deux études menées dans le cadre de ce projet de lutte contre la tuberculose, Egpaf qui bénéficie du soutien indéfectible du ministère de la Santé publique, plus spécifiquement, de sa division de recherche opérationnelle entend réduire drastiquement le nombre de décès lié à la tuberculose pédiatrique. Cette autre mission vient pour ainsi dire s’ajouter à celle engagée dans la  lutte contre le Sida dans  laquelle il est reconnu de tous qu’Egpaf s’active depuis belle urètre.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents