Cameroun – Modernisation de l’administration publique : Joseph Le vulgarise  la stratégie Générale d’Organisation des administrations au plan technique

À lire aussi

C’était au cours de de l’atelier de haut niveau qu’il a présidé, le 18 avril 2023 à Yaoundé.

Rassemblant les responsables de la Présidence de la République et des Services du Premier Ministre, les Secrétaires Généraux des départements ministériels ainsi que les responsables opérationnels des administrations concernées par l’organisation administrative et la réforme des finances publiques, cet atelier de haut niveau portait prioritairement   sur  l’appropriation des objectifs de la Stratégie Générale d’Organisation des Administrations (SGOA); l’harmonisation de la compréhension des préconisations visant à doter les administrations publiques d’une organisation performante pour la mise en œuvre des politiques publiques ;  la validation des formulations génériques des attributions des structures et des unités de travail, conformément aux exigences réglementaires.

Sous le thème « l’appropriation et la validation de la Stratégie Générale d’Organisation des Administrations»,  il  entendait  permettre l’appropriation et la validation des principales préconisations de la Stratégie Générale d’Organisation des Administrations au plan technique. Selon le minfopra, il est question de mettre des stratégies visant  une plus grande satisfaction du citoyen. « Cela commande un réaménagement de la structuration actuelle pour l’adapter  aux exigences d’une société civile de plus en plus active » a confié Joseph Le dans son propos de circonstance.

Il s’agissait en claire,  de tout mettre en œuvre pour une meilleure appropriation par les participants de la stratégie général d’organisation des administrations publiques,  qui est un instrument de cadrage de la structuration de l’administration publique dont l’ambition est  de contribuer à la modernisation des services publics.

En effet, un certain nombre de manquements à l’origine de nombreux dysfonctionnements dans le système de Gestion des Finances Publiques et des coûts importants de non-qualité qui réduisent la portée des bénéfices attendus de la réforme budgétaire avait été décelé dans le fonctionnement des administrations ; ce qui a conduit à la tenue de plusieurs assises visant à changer ce paradigme.

  Le minfopra a donc invité les participants à une  appropriation qualitative  de toute cette dynamique de réforme, qui selon lui est un préalable pour contribuer à la maîtrise des enjeux de gouvernance responsable, et partant, de l’instauration d’une administration, en tant que force de progrès et non force d’inertie.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents