Accueil Chronique Cameroun: Pour toi Mevegue

Cameroun: Pour toi Mevegue

Pour toi Mevegue

Par De Gaulle Christophe

Frère, ton décès nous permet de découvrir des imposteurs de la culture Béti en général et Éton en particulier. Après l’annonce de ton décès, avant ton enterrement, nous lisons des vertes et suivons des pas mûres. Bref, tout et n’importe quoi. Une de tes vidéos est devenue virale! Sans compassion, une de nos sœurs, « professionnelle » de la culture Éton a déjà circonscrit l’origine de ton départ! Un coupable est même déjà trouvé! Nous ne rivaliserons pas avec cette « experte » qui mélange us, traditions et culture.

Dans ses supputations, elle ne dit pas : « Mevegue naa » (Je suppose que ou il se subodore que). Ce qui est plus proche du sens de ton nom (Mevegue). Du haut de sa chaire en culture Éton, elle professe. S’appuyant sur des banalités abjectes et sans aucun respect au mort, elle t’accuse de t’être fourvoyé toi-même ! Elle n’épargne non plus ton entourage qu’elle accuse de t’avoir sacrifié au cours d’un rite funéraire! Incroyable. L’audio de cette « spécialiste » de notre culture est partagé et repartagé à travers divers réseaux sociaux notamment WhatsApp et Facebook.Aidés par cette vraie fausse sœur, les adeptes de la théorie du bouc-émissaire, ont saisi la balle au bond.

Sans délai, ils inondent la toile de toutes sortes d’inepties. Au pays où la rumeur est le sport national numéro personne n’a jamais cherché les causes médicales de ton décès. D’ailleurs pourquoi les chercher ? Tu es décédé. Un point c’est tout. De quoi? En quoi cela intéresse l’opinion publique? C’est un secret médical qui doit être gardé secret. Car, il n’a aucune utilité publique. Les voyeurs ne l’entendent pas de cette oreille. Rien de surprenant au pays où l’indécence n’a pas de bornes. On dit tout. On écrit tout. On colporte et on relaie tout. On rit de tout, sauf de ses propres malheurs. Madame la « connaisseuse » de notre culture vous avez omis de donner la signification du nom Mevegué à vos suiveurs qui auraient appris l’onomastique de cet apôtre de la culture.

Mevegue est un nom pluriel polysémique qui peut vouloir signifier la dot. Alors de quelle dot était-il question? Pourquoi portait-il ce nom ? Jadis la dot était un symbole. Alors, quel cadeau symbolisais-tu, Mevegue ? Celui de la dot ? Était-ce une prémonition, ton lien avec la culture ? Une chose est certaine, ton nom était tout un programme. Madame, en ergotant sur des factices causes de sa mort, vous vos épigones, n’avez rien inventé. Car en Éton, on dit « Awou te djeng ndong » (À chaque décès, il y a toujours un coupable). Sauf que Madame la férue des causes du décès de Mevegue, allez-vous mourir un jour ? Où, quand et de quoi? Dites-le nous et nous croirons aux causes du décès de notre frère. Non vous ne mourez jamais, Madame parce que vous connaissez tous les écueils culturels qui vous feront éviter la mort. Minalmi.Madame l’immortelle et les autres diseuses et diseurs de bonnes aventures, vous confirmez ce que nous ont enseigné nos parents.

Ils nous racontaient que : « Awou onga pem Iton ». Traduction libre. « La mort n’aime pas les Étons ». Dans ce pays, tous les membres des différentes tribus qui la composent mouraient. Cela était normal. Le soleil se levait et se couchait. Tout était normal. Mais, le jour où un Éton décéda, cette nouvelle prit des proportions inquiétantes… Le décès de notre frère Mevegue le prouve depuis des heures. Est-ce un honneur pour la tribu ? À chacun d’y répondre.

En définitive, que les membres des autres tribus amplifient des rumeurs cela se comprend. Mais qu’une « Éton » se passant pour une experte de cette culture se livre en déclarations erronées est tout simplement sidérant. Oui Madame, les morts méritent respect et silence. Comprenez-vous cela? En dehors du réconfort, présentez au moins les condoléances à la famille éplorée. Adeptes des folles rumeurs, faites preuve de compassion.

Photos @ Tous les droits réservés

@hristophe Degaule, Notre culture en lambeaux.