Cameroun – Première conférence des gouverneurs de régions 2022 : Voici l’essentiel des travaux

À lire aussi


Actualité sécuritaire et  questions de développement socioéconomique des régions, étaient au centre des échanges  que préside,  le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji,  du 08 au 09 août 2022 à Yaoundé.

Les récentes détonations,  de deux bombes artisanales au marché central de Douala et à celui de  Mokolo à Yaoundé,  la flambée continue des prix de denrées alimentaires,  sont les quelques-uns des sujets qui animent  l’actualité  à quelque jours de la rentrée scolaire 2022-2023 au Cameroun. C’est dans ce climat,  délétère que s’est tenue  la première conférence des gouverneurs des régions pour le compte de l’année 2022.

Outre la présence des 10 gouverneurs de régions,  les assises tenues sous le thème «  autorités administratives et enjeux sécuritaires en temps de contrainte socioéconomique»,  ont connu la participation du Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense chargé de la gendarmerie,  le Délégué Général à la sureté nationale,  le préfet et le maire de la ville de Yaoundé.

Trois principaux points ont meublé les échanges notamment,  l’évaluation de la situation sécuritaire du pays,  les mesures envisagées par le gouvernement en vue de lutter contre l’inflation et la mise en œuvre du plan national de lutte contre les faux médicaments et le trafic illicite des produits pharmaceutiques.  

Concrètement,  il a été question d’évaluer l’état d’esprit des populations dans un contexte globalement difficile,   où la synergie d’actions entre les autorités administratives et les forces de défense et de sécurité dans la traque des terroristes et des bandits de grands chemins mérite  d’être renforcée.  

À travers des exposés complémentaires,  le SED, Yves Landry Etoga, et le DGSN,  Martin Mbarga Nguele,  ont fait le point sur le bilan de la sécurité du pays. Il ressort que malgré, le retour progressif de la paix dans les régions de l’Extrême Nord,  du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, certains foyers de troubles restent présents mais en voie d’éradication.  

Dans une communication délocalisée,  le ministre du commerce et celui de la santé publique ont respectivement exposé sur les mesures prises ou envisagées,   en vue de lutter contre l’inflation et sur  la mise en œuvre du plan national Multisectoriel de lutte contre le faux médicament et le trafic illicite des produits pharmaceutiques.

Selon Paul Atanga Nji,  cette rencontre est  loin d’être anodine,  elle est une plateforme d’échanges et de réflexion qui viendra apaiser la situation générale du pays. «  Dans le contexte actuel,  nous avons placé le maintien de l’ordre et le respect de l’autorité de l’Etat plus que par le passé au cœur des missions régaliennes de l’autorité administrative,  l’ordre public entendu dans son trip type : prévention,  action,  répression » a souligné le Minat.

Le patron de la territoriale,  a également profité de la tribune qui lui était offerte,  pour dénoncer l’attitude de certains commerçants véreux,  souvent à l’origine de l’inflation des prix. Il a pour cela  instruit aux gouverneurs la poursuite des descentes sur les terrains.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents