Cameroun – Protection Civile : Le Cameroun et l’OIPC renforcent le dispositif

À lire aussi

C’était au cours de l’atelier cadre du projet d’appui au renforcement des capacités que présidait le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji du 28 juin au 1er juillet 2022.

Les assises de Yaoundé visaient prioritairement l’élaboration du document du projet  sur la base  des besoins des réalités locales pour un résultat durable.

Tenues en visioconférence et en présentiel,    ces assises   se voulaient  aussi de  renforcer  les capacités des acteurs nationaux à travers la participation du Cameroun aux compétitions internationales de sauveteurs via  la fédération sportive internationale  des sapeurs-pompiers et sauveurs. Il était question de sensibiliser les pays africains sur l’importance des sports de sauvetage et de secours en matière de protection civile.

Concrètement,  les travaux ont porté sur l’identification et l’évaluation des besoins du Cameroun en termes d’équipements et de matériels de protection civile, en vue de l’élaboration d’un document de projet en vue du renforcement des capacités du dispositif de la protection civile.

Plusieurs experts de la protection civile, les représentants des institutions œuvrant dans le secteur de la protection civile, les Etats de l’Oipc avec à leur tête la secrétaire générale,  Mariatou Yap ont mené des réflexions essentielles pour l’amélioration de la politique de la protection civile au Cameroun et en Afrique.

Dans son propos d’ouverture des travaux, la secrétaire générale de l’Oipc, Mariatou Yap a signifié : « Qu’en effet, dans un contexte de changement climatique marqué entre autres, par la déprogrammation  des saisons,  la récurrence et l’intensité des situations d’urgence avec pour corollaires des crises d’ordre alimentaires, des pertes économiques considérables voire humaine, le Cameroun  est appelé à ajuster son dispositif  de gestion des risques aux défis de l’heure ».

 En  prenant la parole à la clôture, le ministre de l’administration territoriale s’est dans un premier temps félicité de la qualité des travaux qui ont débouché sur l’élaboration d’un document pertinent en matière de protection  civile. A ce titre, Paul Atanga Nji, a remercié l’Oipc, tous les experts ainsi que les délégués des pays africains qui ont partagé leurs expériences dans le domaine de la protection civile.

Reconnaissant qu’il y a plusieurs défis que l’Etat du Cameroun doit relever  dans le domaine de la protection civile, le Minat a invité les acteurs de la protection civile du Cameroun à se mettre à la page. « Il faut être capable de répondre aux défis de la protection civile. Si vous avez un immeuble de 10 niveaux qui a été balayé par exemple ou par un vent violent, ou un éboulement par exemple, il faut être capable d’aller en bas pour sauver des vies », a soutenu le Minat.

Occasion a également  été saisie par lui,   de réitérer l’importance des  acteurs de la protection civile lors des catastrophes.  « En protection civile, il faut être passionné, parce qu’il s’agit de risquer sa vie pour sauver la vie des autres », a-t-il conseillé.

La secrétaire de l’Oipc  en a profité pour donner les cartons d’invitation aux chefs de délégations des pays membres de la fédération sportive internationale des sapeurs-pompiers et sauveteurs à prendre part aux prochains jeux de sauvetage sportif  qui se tiendront en Ouzbékistan du 25 septembre au 05 octobre 2022.

Oscar Abessolo                                                                          

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents