Cameroun – Quête de la compétence au minfopra : Joseph Le prime les meilleurs collaborateurs et interpelle les brebis galeuses.  

À lire aussi

Récompenses et mise en garde ont jonché la prise de parole du ministre de la fonction publique et de la réforme administrative, lors de la cérémonie de réjouissance de la 137ème édition de la journée internationale du travail,  qu’il présidait à l’esplanade de son département ministériel le 01er mai 2023.

Avec une lettre de félicitation et une enveloppe de 500 mil FCFA, Blaise Penda Nyame est élu meilleur personnel du ministère de la fonction publique et de la réforme administrative,  pour le compte de l’année 2022. En compagnie d’une vingtaine de collègues des services centraux et déconcentrés du minfopra, également félicités et primés  d’une enveloppe de 50 mil FCFA, l’agent de la Direction de la Gestion des carrière récolte les fruits  de son abnégation, son assiduité et surtout de son impact sur les résultats positifs enregistrés par le minfopra.

En donnant son accord à cette articulation, Joseph Le  entendait octroyer des  récompenses administratives et pécuniaires  aux  meilleurs agents du ministère et à  ceux désignés dans les différentes structures de rattachement. Il s’agissait  ici de profiter de la journée internationale du travail pour saluer la qualité, la densité, l’aptitude et l’attitude contribuant à l’accomplissement des missions du minfopra.

En effet, ils auront largement contribué aux résultats qualitatifs d’un ministère désormais engagé dans le traitement des dossiers d’intégration de nouveaux agents issus des écoles normales en 90 jours, ramenant ainsi le traitement de 08 à 10 heures par contingent de 400 à 600 dossiers des lauréats d’un établissement. « Les Délégations Régionales de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, reçoivent effectivement les dossiers d’intégration et amorcent leur traitement, conformément à cette nouvelle procédure. J’en veux pour preuve, les 624 dossiers d’intégration des enseignants dont 433 pour les lauréats de l’ENSET de Kumba et 191 pour l’ENS de Maroua, au titre de l’exercice budgétaire 2021 » avait laissé entendre Joseph Le,  lors d’une visite de travail  effectuée le 12 octobre 2022 à Douala. Les récipiendaires ont également posé leur pierre à l’édifice du COPPE_Comptage Physique du Personnel de l’Etat dont,  les chiffres au mois de juin  2022 affichaient 493 révocations et licenciement avec une importante enveloppe budgétaire économisée.

Tout en les invitant à demeurer des agents publics dotés du sens de l’honneur et du travail bien fait, le minfopra les a stimulé  à maintenir leur productivité professionnelle et à être des sources d’inspiration positives pour leurs collègues « A ceux qui n’ont pas été nominés, malgré leurs qualités, considérez que c’est un appel au dépassement, une raison supplémentaire de passer du stade d’un travailleur ordinaire à celui d’un travailleur spécial, compétent, disponible, intègre et performant » a-t-il indiqué.

Joseph Le n’a pas manqué d’inviter les agents véreux à une profonde introspection. S’appuyant sur les nombreuses requêtes relatives  à  la lenteur observée dans le traitement des dossiers de carrière,  le ministre a rappelé la mise en application des mesures répressives relatives  au renforcement des sanctions pour les brebis galeuses. « Ne croyez pas que vous êtes cachés ! Ne croyez pas que les dossiers qui traînent dans vos tiroirs sont cachés ! Moi j’ai des radars et des loupes qui me permettent de voir tout  et partout » rappelle le minfopra, qui renchérit « En tout cas, dès qu’il sera avéré qu’un dossier est resté 30 jours chez un responsable chargé de le traiter, ledit responsable écopera d’une sanction très sévère, allant jusqu’à la suspension de 3 mois, avec effets financiers ».

En clair, il est question ici, de tout mettre en œuvre pour permettre à cette administration,  de parfaire son devoir relatif à la gestion des ressources humaines de l’Etat et de la modernisation des services publics. Une tâche qui implique le classement, la numérisation et la conservation des actes signés, ainsi que la mise en place des dispositifs pour réduire les délais de traitement des dossiers de carrière ;  l’accélération des travaux relatifs à la mise en service des huit (08) premiers modules du progiciel SIGIPES II  et la conduite adéquate du processus d’enrôlement des agents publics dans la cartographie des postes de travail.

Oscar Abessolo

.

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents