Cameroun-Reconstruction des Régions en crises : Ces statistiques prometteuses

À lire aussi

Les assises de la quatrième session du comité de pilotage du plan présidentiel de reconstruction et de développement,  tenu le 8 juillet 2022 a laissé transparaître sur la base des chiffres poignant,  un retour progressif de la paix.   

Deux ans après sa mise sur pieds, le plan présidentiel de reconstruction et de développement des régions du Nord-Ouest, et du Sud-Ouest vient de faire son bilan.  Présidé par Confiance Balungeli Ebune,  accompagné pour la circonstance   de  Paul Tasong,  Coordonnateur du Plan et  du représentant résident du programme des Nations unies pour le développement au Cameroun, Jean Luc Stalon.

Implémenté depuis  18 mois,  le PPR, n’a jusqu’ici provoqué aucune  perte en vie humaine.  Selon le coordonnateur Paul Tasong ,  les réalisations enregistre entre autre, plus de 800 documents officiels perdus reconstitués ; près de 20 centres et 30 écoles et réhabilitées accueillant plus de 7 000 élèves ; plus de 2 400 agriculteurs et pêcheurs dotés de matériels de travail ; 19 systèmes d’adduction d’eau construits alimentant plus de 170 000 personnes ; 120 start-ups financés et 47 coopératives accompagnées ; 5 caisses de crédit communautaire réhabilitées ; entre autres. Au 30 juin 2022, le Plan présidentiel de reconstruction du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a reçu un total de 11,9 milliards de FCFA.

Certaines ressources proviennent du gouvernement camerounais qui en est le principal financier, des bailleurs de fond à l’instar du Japon, du secteur privé et du Pnud, d’un montant de 10 milliards de FCFA, la 2e contribution de l’État du Cameroun sera mise à disposition du Pnud, au cours de l’actuel exercice budgétaire.

Par ailleurs, des négociations sont en cours avec des partenaires bilatéraux et multilatéraux pour la mobilisation complète du budget qui était initialement estimé à 89 milliards de FCFA.

Les différentes présentations,  ont permit de remarquer  des avancées notables   sur divers domaines.  Selon le représentant du Pnud au Cameroun « jusqu’à ce jour, des avancées ont été réalisées dans les 3 piliers du programme, à savoir : la revitalisation de l’économie du Nord-Ouest et Sud-Ouest, de l’accès aux services de  santé, la cohésion sociale ».

Les  actions  posées  dans le cadre de la mise en œuvre du de ce plan,  ont permis d’assister les populations affectées par des  problèmes tels que  la dépendance alimentaire qui les rendaient vulnérables. En clair,  le  programme a grandement participer pour que  ses populations puisse sereinement reprendre leurs activités.  

Dans son intervention, le Mindel auprès du Minepat, par ailleurs, coordonnateur du Pprd, Paul Tasong s’est voulu optimiste en soutenant que la reconstruction se fait sans tambour ni trompette. Il s’agit là d’une stratégie qui n’appelle pas à davantage de publicité dans la mesure où, la paix n’est pas totalement rétablie dans ces deux régions. Le Coordonateur, Paul Tasong  s’est satisfait du volume des réalisations qui ont pour objectif immédiat d’agir sur les populations locales. A titre d’illustration, le coordonnateur du Pprd a indiqué « que la réhabilitation d’un collège qui avait un effectif 100 élèves au départ est passé à 500 élèves en ce moment ». Une preuve par quatre, que le programme de reconstruction et de développement des régions anglophones tient son pari. « Nous avons pris la résolution d’évoluer sous silence, afin d’éviter le triomphalisme. La mise sur les rails du Pprd doit se faire sans beaucoup de tapages  afin d’éviter de mettre en danger la vie des hommes établis dans ces zones », a expliqué Paul Tasong.

En perspective, le plan d’action 2022-2023 prévoit plus d’implication des communes qui sont au nombre de 65 dans ces deux régions, ainsi que des populations bénéficiaires des projets  de développement.

 Oscar abessolo                                                                         

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents