Cameroun – Sud-Ouest : Après la pluie, le beau temps et la libération des voies immergées par les équipes du Ministère des Travaux publics.

À lire aussi

Au lever du jour, samedi 09 juillet 2022, l’on a découvert sur les réseaux sociaux, des images effrayantes des inondations dans la région du Sud-Ouest. Des pluies torrentielles qui se sont abattues sur cette région côtière le vendredi 08 juillet et samedi, ont causé des inondations et entrainé plusieurs dégâts.  Une perte en vie humaine à Mutengene, circulation perturbée à Tiko par d’énormes coulées de boue et des eaux de ruissèlement, de lourds impacts également sur la ville balnéaire de Limbé.

Les autorités sont mobilisées pour évaluer les dégâts et prendre des mesures pour un retour à la normale. C’est le cas au Ministère des travaux publics où dès 7h ce dimanche 10 juillet 2022, Emmanuel Nganou Djoumessi, le chef de ce département ministériel a tenu une réunion de crise.

«Des pluies diluviennes tombées dans la nuit du vendredi 08 au samedi 09 juillet 2022 ont occasionné une immersion de la chaussée dans la localité de Misselele, département du Fako. Le Ministre des Travaux publics a, à cet effet présidé une réunion de crise ce dimanche 10 juillet à 07 heures, dans le but de déployer une mission sur les lieux où les équipes départementales du Ministère des Travaux publics ont déjà mené des opérations dans le but de libérer progressivement la chaussée. A Misselele, les eaux ont envahi la chaussée sur plus de 200 ml. Les premières opérations menées ont permis de rétablir la circulation. Pour trouver des solutions adéquates et surtout adaptées aux changements climatiques actuels, le Ministre des Travaux Publics a prescrit à la mission conduite dès ce jour par le Directeur Général des Travaux d’Infrastructures, d’identifier les infrastructures endommagées par les eaux, de proposer des solutions de remise en service et de conduire des études d’adaptation y afférentes, en collaboration avec les services météorologiques. Il a par ailleurs insisté sur l’éducation et la sensibilisation des usagers et riverains de ces zones, dans le but d’éviter des pertes. Entre autres actions entreprises par les équipes de la délégation départementale, la création des exutoires au niveau du point kilométrique 27+800, pour empêcher le ravinement du mur en aile et permettre le ruissellement de l’eau. Plusieurs exploitations agricoles restent encore immergées dans la zone » fait savoir Docteur Corine Esse, Cheffe de Cellule communication au Ministère des travaux publics, dans une note d’information publiée ce dimanche matin.

Contact Whatsapp Gazeti-237.com/ 691 57 28 00/ 670 44 84 66

Chaussée déjà libérée à Misselele
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents