Cameroun – Système Informatique de Gestion Intégrée des Personnels de l’Etat et de la Solde : la Nouvelle dénomination de l’application

À lire aussi

Disposant de plusieurs innovations et de 14 modules entièrement intégrés, elle  portera désormais le nom de « AIGLES ». L’information a été rendue publique le 13 juin 2024, au cours  de la 7ème édition du comité interministériel chargé de l’assistance du prestataire, du suivi et du contrôle du projet de mise en œuvre de cet outil.

Doter le Cameroun d’une administration publique répondant aux défis de la modernité, tel est le nœud gordien de la refonte engagée par le gouvernement sur  les applications en charges de la gestion des ressources humaines de l’Etat. Si  cette opération avait déjà conduit à la mise en place d’un nouvel outil dénommé « Nouveau SIGIPES », force est de constater que son lancement a été  retardé pour  des besoins de perfectionnement. Visant à améliorer la qualité des prestations fournies aux usagers du service public, en s’appuyant sur la dématérialisation du dossier de l’agent public et sur le développement des prestations à distance, le désormais « AIGLES » rentre  parallèlement en fonction ce 14 juin 2024,  avec des atouts bien définis. « Il faudrait donc que ce soit clair pour chacun de nous que nous ne sommes pas venus ici, aujourd’hui, pour décréter la fin du processus de mis en en place du nouveau système de gestion intégrée des personnels de l’Etat et de la Solde. Nous sommes venus faire une évaluation et ensuite passer à une étape très importante du projet, c’est-à-dire le fonctionnement en parallèle de l’existant et du nouveau, ce qui n’avait pas encore été jusque-là » a tenu à préciser Joseph LE, le ministre de la fonction publique, par ailleurs président du comité interministériel chargé de l’assistance du prestataire, du suivi et du contrôle du projet de mise en œuvre Système Informatique de Gestion Intégrée des Personnels de l’Etat et de la Solde. 

En se réunissant lors de leur  7ème session, les membres de cet organe entendaient « examiner et apprécier les progrès réalisés jusqu’à présent, planifier les prochaines étapes, dont le jalon majeur sera l’entrée en production en parallèle de cette nouvelle application avec l’existant ». Il était également question pour Joseph Le et son équipe,  de démarrer le rodage de cette solution dans son environnement d’exploitation, afin de s’assurer que les résultats produits par elle,   sont conformes et vont  largement au-delà, de ceux des actuels systèmes SIGIPES et ANTILOPE.

De la présentation faite par le Directeur Général du Budget,  Cyrill Edou Alo’o, il ressort que « AIGLES » dispose des innovations telles que : l’amélioration et la modernisation de la GHRE ; le bilinguisme de l’outil informatique ; l’introduction et le développement des prestations à distance, la dématérialisation du dossier de l’agent public ; la gestion du temps à l’aide des pointeuses biométriques ; la gestion automatique de la paie et la gestion électronique des archives entre autres. Des sources bien introduites renseignent que ce système garantit l’intégrité, la confidentialité et la pertinence des données traitées ou en cours de traitement. La traçabilité des connexions à l’application et celle des opérations effectuées sur les données,  ainsi que la gestion sécurisée des comptes utilisateurs et la gestion des profils utilisateurs sont les autres atouts qui garantissent la sécurité de ce système.   

 Un ensemble d’avancées pour lesquelles Joseph Le a tenu à féliciter le comité,  tout en soulignant qu’il effectue un travail  inscrit dans la durée et qui nécessite une approbation avant officialisation : «     C’est un long processus qui demande de notre part, beaucoup de patience mais surtout beaucoup de détermination (….) Ceci va prendre encore un peu de temps… Parce qu’il y a des aspects qui relèvent de la haute souveraineté et pour lesquelles si nous souhaitons avoir des données, nous devons obtenir le « HAUT ACCORD » de qui de droit » a-t-il martelé.

Pour rappel, la société  tunisienne de l’informatique, de management et de communication(SIMAC) a été choisie pour la réalisation  des fonctionnalités de base et  l’assistance à la maitrise d’ouvrage est quant à elle  assurée par l’entreprise camerounaise AFREETECH,  qui jouit d’une expertise crédible.

Oscar Abessolo

.

.

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents