Cameroun: The Okwelians s’engage au côté des champions académiques.

À lire aussi

Le Think Do Tank The Okwelians accompagne l’employabilité à travers son classement des cent meilleur.e.s étudiant.e.s du Cameroun autour de son Programme 0’100

Quatre mois après le lancement de l’appel à candidatures de la deuxième édition du Programme O’100, s’est tenue à la Fondation Muna à Yaoundé ce 11 novembre 2022, une conférence en présentielle faisant suite aux formations digitales réservées aux 81 lauréats de cette cuvée. Cette étape marque la préparation à la très attendue phase de stage qui débute courant novembre 2022 pour ces étudiant.e.s venu.e.s de neuf des régions que comptent le pays.

Engagé sur les questions d’éducation à travers son HUB le Think do Tank The Okwelians entend poser sa pierre à l’édifice de la transformation du Cameroun grâce à la promotion de l’excellence académique et l’engagement social, nécessaire à l’émergence d’un Cameroun prospère et solidaire.

L’atteinte de cet objectif réside dans le développement et la transformation de sa jeunesse. Une jeunesse qui devra allier créativité, compétitivité pour garantir à la fois création de richesse et aussi déployer des compétences pour un leadership éthique pour une société plus juste.

C’est en cohérence avec ces impératifs que le Think Do Tank The Okwelians à travers le Programme O’100 contribue à l’accompagnement de talents nationaux à travers un dispositif dont le principal objectif est de créer des ponts entre le monde étudiant et le monde professionnel. 

La conférence tenue ce 11 novembre à la Fondation Muna, a été l’occasion d’outiller les récipiendaires sur leurs capacités à se démarquer auprès des recruteurs. Pour rappel des 81 récipiendaires, 67% sont issus des filières scientifiques, avec de 55% d’étudiantes contre 45% d’étudiants.

Pour cette journée marathon, les lauréats auront mis leurs aptitudes sociales à contribution autour d’un community service à l’Ecole du Centre Administratif de Yaoundé sur la thématique des ODD avant de procéder aux formations et ateliers offerts par des experts de haut vol.

Ces derniers ne tarissent d’ailleurs pas d’éloges « j’ai beaucoup appris aujourd’hui sur la façon de m’exprimer en public, à captiver l’attention de mes auditeurs tout en adoptant la gestuelle adéquate. Cela me permettra sans doute de devenir un meilleur leader demain » témoigne Corine Ngwet, étudiante en monnaie banque et finance à l’Université de Dschang.

Il était aussi question de les outiller en aptitudes et attitudes nécessaires pour l’exercice d’un meilleur leadership dans leurs différents domaines de formations afin de   favoriser une meilleure insertion et une parfaite   intégration dans le monde professionnel. Un challenge en droite ligne avec les projections à long terme du Think Do Tank.

 « Nous voulons nous inscrire, comme une référence en matière d’excellence académique et pouvoir effectivement nous engager dans la promotion d’une société aux modèles plus inspirants pour nos jeunes. C’est un message que nous lançons à toute la société camerounaise » a souligné, Judith Arielle Bekima, le Projet Manager office.

Parlant du bien-fondé de ce programme, Gabriel FOPA le parrain de cette édition a relevé pour s’en féliciter qu’il est important d’éveiller chez les jeunes ce qui impacte toute la société.

« Le message que nous voulons passer aux jeunes est que chacun là où il est peut transformer son espace, peut rendre son espace rayonnant, sans attendre. Le but est d’apprendre aux jeunes à se connecter avec eux-mêmes afin de trouver ce génie qui sommeille en eux et qui fait d’eux des créateurs », a-t-il laissé entendre à l’issue des travaux.

Oscar ABESSOLO

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents