CHAREN 2024: c’est du 30 juin au 25 aout.

À lire aussi

L’annonce a été faite, ce 22 juin,  au cours d’une caravane de sensibilisation que conduisait Yves Désiré OTTOU ATANGANA, le président du Comité Technique d’organisation du Championnat de la Renaissance.

Exif_JPEG_420

Un an après l’éclatant succès enregistré lors de la première édition, le stade du village Mefomo va vibrer  au rythme de l’acte 2 du Championnat de la Renaissance. En compagnie des membres du Comité de Développement des jeunes de Mefomo(CODEJEM), le président du CTO a parcouru les près de 70 km qui jonchent les 18 villages du groupement Mebarkono, pour présenter les spécificités de cette édition,  qui s’annonce encore plus captivante.  Il était question de compulser le linéaire allant de  Mokolo à Lobo, passant par les localités de Nkolbisson, Nkolnkoumou, Ongot, Edipkombo, Mefomo, Okong , Nkolmewout entre autres.

L’objectif majeur ici était d’appeler  les populations à une participation massive,  tout en revenant sur les origines des Mebarkonos, considérés comme faisant partie de la tribu « ewondo » et dont,  de la grande famille béti. Un appel qui n’est pas tombé dans les oreilles des sourds. Les fils et les filles Mebarkonos  ont en effet,  exprimé leur satisfecit et entendent saisir l’occasion à eux offerte  par  cet événement,  pour écrire l’histoire d’un championnat qui se veut,  le plus attractif de toute la Mefou et Akono.

Exif_JPEG_420

Ciblant prioritairement la valorisation du vivre ensemble et les valeurs du patriotisme, le CHAREN Mefomo 2024 est  un autre  rendez-vous de 16 équipes  à la conquête d’une enveloppe de 500 mil FCFA,  en plus des primes de participations et de récompenses individuelles. Il s’inscrit dans la continuité de la première édition et    caractérise non seulement  un nouveau départ, mais aussi,  une réapparition, une réincarnation ou mieux, une résurrection de l’ambiance footballistique d’un arrondissement jaloux de sa solidarité. Il s’agit en en clair  d’actualiser, un mouvement de profonde transformation sociale, culturelle et artistique, afin de contribuer à la cohésion et l’inclusion sociale des jeunes par le sport ainsi qu’  au renforcement des liens de fraternité entre les ressortissants groupement sus évoqué.

Selon les informations tirées  à bonne source,  le Charen 2024 va au-delà de la simple fête sportive « la particularité de cette édition est le centre culturel  qu’est le village Charen.  Il sera mis en place, d’abord pour le prolongement de la fête du football »  a indiqué Yves Désiré Ottou Atangana,  tout en annonçant la tenue des activités telles que  le concours   Miss Charen, les concerts de musique, le concours culinaires etc.

Exif_JPEG_420

Au-delà du plaisir des retrouvailles, du jeu, de la volonté de voir éclore des talents, et du partage autour d’une passion presque commune à l’ensemble de la jeunesse camerounaise en général à savoir  le football; il est question ici de recréer l’ambiance bon enfant d’antan des villages tout en posant sa pierre à la construction de l’édifice du  développement.  Les résultats sont déjà enregistrés, si l’on s’en tient aux  indiscrétions qui  laissent  entendre que le projet d’électrification des villages du groupement a récemment été lancé par les pouvoirs publics.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents