CHAREN 2024: les attentes du Comité technique d’organisation.

À lire aussi

S’articulant autour de l’impartialité des arbitres, l’esprit de fair-play des joueurs et l’accompagnement de tout le groupement Mebarkono, elles ont été présentées par le président,  Yves Désiré Ottou Atangana. C’était  au cours,  de la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition du Championnat de la renaissance, présidée au stade du village Mefomo,  par Leonard Mbani , représentant personnel du gouverneur de la région du Centre.  

Le train de l’acte 2  du Championnat de la Renaissance (CHaren) a effectivement quitté la gare,  le 30 juin 2024, à la faveur d’un match mettant aux prises, la  formation de FC Mefomo à  celle d’Alexis de Nkon-Messa. Une rencontre   soldée par la victoire de l’équipe du village hôte,  sur le score   sans appel de 4 buts à 0. S’il  a connu la participation massive des populations venues de plusieurs villages de l’arrondissement de Mbankomo, cet évènement aura surtout permis aux membres  du comité technique d’organisation (CTO) de présenter aux différents  acteurs  engagés ici, la feuille de route qui devra piloter le déroulement de cette compétition étendue jusqu’au 24 Août 2024.

Promotion des valeurs  éthiques et morales,  travail, courage, détermination et persévérance sont entre autres, les valeurs appelés de tous ses vœux, par le Comité Technique d’Organisation, durant ces 57 jours de compétition.  « Ici les valeurs du football vont triompher. Aux  arbitres et aux  différents officiels, je vous exhorte à la neutralité.  Soyez véritablement impartial  dans l’exécution et dans toutes les décisions que vous allez pendre ici. Aux joueurs, je milite pour l’esprit de fair-play et d’engagement. Au public, je demande d’être toujours présents  afin de vivre pleinement le Charen 2024 »  a tenu à préciser, le Président du CTO, Yves Désiré Ottou Atangana,   dans son mot de circonstance.

Il s’agit en effet, de s’inscrire en droite ligne avec l’objectif majeur poursuivi par cet évènement depuis sa genèse en 2023, à savoir ; la valorisation du vivre ensemble et les valeurs du patriotisme, avec insistance sur la réapparition, la  réincarnation ou mieux, la résurrection de l’ambiance footballistique d’un arrondissement jaloux de sa solidarité.  Le CTO entend par là, actualiser, un mouvement de profonde transformation sociale, culturelle et artistique, afin de contribuer non seulement,  à la cohésion et l’inclusion sociale des jeunes par le sport,  mais aussi, au renforcement des liens de fraternité entre les ressortissants du groupement Mebarkono.

Un an après l’éclatant succès enregistré lors de la première édition, le mouvement semble déjà porter des fruits, si l’on s’en tient aux témoignages recueillis sur le terrain. «  Je pense qu’il y a un certain nombre de corolaires  qu’il faut prendre en compte, des éléments extérieurs qui sont visibles, parce qu’en réalité il y a vie, il y’a plus de monde que l’année dernière, il y’a le courant qui est sur le point d’arriver du côté de MEFOMO ; le village devient une espèce de pôle  d’attraction »  a indiqué l’abbé Oscar Onana, le  Curé de la paroisse St Joseph de Mefomo.

Pour rappel, le CHAREN Mefomo 2024 est  un   rendez-vous de 18 équipes  à la conquête d’une enveloppe de 500 mil FCFA, en plus des primes de participations et de récompenses individuelles. Pour une action  encore plus dynamique, le centre culturel  baptisé « village Charen » a été  mis en place,   pour permettre aux populations de prolonger la fête au-delà du simple volet footballistique. De nombreuses activités sont à cet effet mis en exergue.

Oscar Abessolo    

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents