Douane camerounaise : Les objectifs de 2023 au centre d’une réflexion

À lire aussi

La réunion tenue à Yaoundé,  le 31 Octobre 2022,  a été présidée par Fongod Edwin Nuvaga, le Directeur Général des Douanes.

Rassemblant les 12 secteurs de douanes du pays, cette réunion de coordination était une séquence prévisionnelle qui visait principalement,  à ébaucher des stratégies visant à optimiser la mobilisation des recettes spontanées en 2023, qui selon des sources bien introduites,  devraient atteindre la barre de 1004,7 milliards FCFA de recettes douanières  lors du prochain exercice.   

Grace à  une présentation effectuée par Raphaël Hamadjam, Chef de la Cellule des Statistiques, les participants ont eu des précisions sur l’objectif sus évoqué assigné  à la Direction Générale des Douanes en 2023. Ledit objectif  dépassera pour la première fois la hauteur de 1000 milliards FCFA.   Soit,  le double de celui assigné lors de l’exercice 2010 et  une hausse de 140,8 milliards de FCFA en valeur absolue pour 16,3% en valeur relative par rapport à 2022.

Selon le chef de la cellule des statistiques, l’atteinte de ces objectifs nécessité des efforts supplémentaires mensuels moyen de 11,7 milliards de FCFA, dont la répartition a été faite par Secteur des Douanes. « La Direction Générale des Douanes devra donc mobiliser 140,8 milliards FCFA de plus que le niveau projeté de 2022, tout en consolidant les acquis. » a t-il laissé entendre.  Les discussions ont ainsi  permis,  d’envisager des pistes susceptibles d’optimiser la mobilisation des recettes spontanées. Elles prennent en considération l’évolution du commerce extérieur, les mesures douanières nouvelles pour la Loi de Finances 2023, les mesures administratives et les facteurs à incidences négatives (APE, Zlecaf, etc.).

Pour une maitrise parfaite de la stratégie, les autres exposés ont porté sur,  les propositions de mesures douanières nouvelles de la Loi de Finances 2023 ; la problématique du relèvement de la production contentieuse en douane ;  la mise en œuvre du plan d’actions de DGD2 en vue de la mobilisation des recettes et  les principales constatations dans les études, les analyses et le monitoring de l’action douanière.

Les participants  ont également été équipés sur les moyens de concilier l’impératif des recettes spontanées et les valeurs de l’Administration des Douanes que sont, le professionnalisme, la transparence et l’efficacité.

Dans son intervention de  clôture, le Directeur Général des Douanes a tenu à encourager ses collaborateurs à donner le meilleur d’eux-mêmes, en vue non seulement d’atteindre les objectifs de recettes de 2022, mais aussi les objectifs de recettes de 2023. Il a souligné à cet effet, que  des concertations devront se poursuivre au niveau central et au niveau déconcentré.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents