Financement des Filières croissantes  au Cameroun : les enjeux présentés  à Yaoundé

À lire aussi


C’était au cours d’un atelier déroulé du 22 au 23 juin 2023 et placé    sous la supervision du ministère de l’Economie, de la planification  et de l’aménagement du territoire.

L’implémentation réussite de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 impose forcément le Cameroun a adopter et à disposer  des atouts répondant aux défis de la modernité. En président l’atelier de plaidoyer  du Projet du Centre de Réseau des filières de Croissances( CRFC), Paul Tasong, le ministre délégué auprès du Minepat entendait garantir aux participants l’intérêt que porte le gouvernement sur ces filières facteurs de croissance économique.

L’atelier qui a vu la participation de plusieurs membres  du gouvernement et celle des partenaires techniques avait pour thème « Le Centre des réseaux des filières de croissance, un instrument opérationnel pour la matérialisation de la politique d’import substitution, le développement et l’autofinancement des filières de croissance». Il visait prioritairement à sensibiliser les différents partenaires sur les  enjeux et défis liés à ces filières.

Pour y parvenir, les deux jours de travaux se devaient de  procéder à la présentation globale des mécanismes d’intervention et financement du CRFC, ainsi que l’impact attendu du Projet ; présenter le modèle économique qui consiste à développer les filières en vu de leur  autofinancement à terme et  formuler des recommandations pour la formalisation des accords entre le CRFC  et les partenaires financiers.

De manière concrète, les participants venus des dix régions du Cameroun et du monde entier ont fait l’état des lieux de chacune des onze filières retenues dans le cadre du CRFC, à savoir : les filières Aquacole, Bois, Bovine-laitière, Cacao, Café, Coton-Textile-Confection, Manioc, Palmier à huile, Oignon, Tomate et Production des fertilisants biologiques, pour proposer les mécanismes d’autofinancement en vue de l’émergence de véritables entreprises championnes.

Pour le coordonnateur du Projet, l’objectif visé a largement été atteint «  je peux dire avec certitude que nous avons mobilisé les fonds nécessaires avec la syndication pour le lancement du CRFC. Nous avions besoin de 290 milliard pour le lancement de 5 filières notamment, le manioc, le café, le cacao, l’aquacole  et le bois » a-t-il laissé entendre à l’issue des travaux.

Selon le site du ministère de l’économie de planification et de l’aménagement du territoirele Gouvernement camerounais accorde dans le cadre de la SND 30, une place de choix à la politique de l’import-substitution dont le corollaire est l’optimisation de la promotion du « made in Cameroon ». Le but étant   de rééquilibrer la balance commerciale du Cameroun qui est déficitaire à cause de sa dépendance croissante aux importations des produits de grande consommation et de l’exportation des produits primaires.

A cet effet,  le  CRFC se présente comme  un instrument de veille qui travaille aux côtés du Gouvernement pour la levée et la fixation des marchés, l’organisation des acteurs dans les filières en systèmes productifs de chaînes de valeur et en pôle d’Entreprises de Production, de Transformation, et de Commercialisation, orienté vers l’import-substitution et la sécurité alimentaire. « Ledit Centre envisage la mise en place au niveau local de 14 entreprises industrielles de grande capacité de transformation de nos matières premières orientées dans l’import-substitution, 11 centres techniques de traitement de qualité et d’élaboration de normes aux standards internationaux à raison d’un centre technique par filière, de l’installation de 18.500 jeunes dans les bassins de production, dont 30% de femmes. Il s’agira aussi de créer environ 374.691 emplois directs et au moins 100.000 emplois indirects, et de réduire de 50% la facture des importations des produits et sous-produits dérivés des filières retenues. » renseigne le site.

L’atelier s’est achevé par la visite des stands au cours de laquelle,  les produits à promouvoir  ont été présentés au membre du gouvernement. 

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents