Infantino condamne le racisme « odieux » lors des matches en Italie et en Angleterre*

À lire aussi

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a appelé à l’interdiction de stade pour les supporters et au « forfait automatique » pour les équipes dont les supporters profèrent des insultes « odieuses » à la suite des incidents racistes survenus samedi en Italie et en Angleterre. 

Le président de l’instance dirigeante du football mondial a déclaré qu’il n’y avait pas de place pour la discrimination, quelle qu’elle soit, dans le football ou dans la société en général. 

« Les événements qui se sont déroulés à Udine et à Sheffield samedi sont totalement odieux et inacceptables », a-t-il déclaré dans un communiqué. 

« Les joueurs touchés par les événements de samedi ont tout mon soutien ». 

Des supporters ont lancé des chants de singe en direction du gardien de l’AC Milan et de la France, Mike Maignan, lors de la spectaculaire victoire 3-2 de Milan sur Udinese, et le match a été temporairement interrompu. 

Le milieu de terrain de Coventry, Kasey Palmer, a accusé les fans de Sheffield Wednesday d’avoir fait de même à son égard lors du match de championnat d’Angleterre, que son équipe a remporté 2-1. 

« Nous avons besoin que toutes les parties prenantes prennent des mesures, en commençant par l’éducation dans les écoles afin que les générations futures comprennent que cela ne fait pas partie du football ou de la société », a déclaré M. Infantino. 

« Outre la procédure en trois étapes (match arrêté, match arrêté à nouveau, match abandonné), nous devons mettre en œuvre un forfait automatique pour l’équipe dont les supporters ont commis des actes de racisme et provoqué l’abandon du match, ainsi que des interdictions de stade dans le monde entier et des poursuites pénales pour les racistes. 

« La Fifa et le football font preuve d’une solidarité totale envers les victimes du racisme et de toute forme de discrimination. Une fois pour toutes : Non au racisme ! Non à toute forme de discrimination ! » 

A l’Udinese, l’arbitre Fabio Maresca a interrompu le jeu pendant la première mi-temps et un Maignan furieux a quitté le tunnel avec ses coéquipiers. 

« Ce sont des ignorants, des gens…. On peut être hué ou sifflé quand on est à l’extérieur, c’est normal, mais ce qui s’est passé aujourd’hui n’a pas sa place dans le football », a déclaré Maignan à Sky Sports. 

Le jeu a repris après environ cinq minutes. 

La semaine dernière, la Lazio a été condamnée à la fermeture d’une tribune pour un match après que des supporters eurent lancé des chants de singe à l’encontre de Romelu Lukaku lors de la victoire de leur équipe en Coupe d’Italie contre son rival local, la Roma. 

À Sheffield, Palmer a qualifié les insultes d' »odieuses et totalement inacceptables », et le match a été interrompu pendant que l’arbitre s’entretenait avec les deux dirigeants sur la ligne de touche. 

Dans un communiqué, Sheffield Wednesday s’est dit « choqué et attristé par le geste raciste des tribunes rapporté par le joueur des Sky Blues Kasey Palmer ». 

« Les deux clubs condamnent fermement toute forme de discrimination et d’abus, et soulignent que ce type de comportement n’a pas sa place dans le football ou dans la société en général », ajoute le communiqué. 

« Nous collaborerons avec les autorités compétentes et toute personne dont la culpabilité aura été prouvée fera l’objet des sanctions les plus strictes possibles de la part de Sheffield Wednesday et de la justice.

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents