Infantino, Motsepe sur place pour briser les « mythes » de la CAN, alors que le Cameroun donne le coup d’envoi en fanfare en battant le Burkina Faso

À lire aussi

Le président de la CAF, Patrice Motsepe et le président de la FIFA, Gianni Infantino ont rejoint des millions de fans à travers le continent africain et ailleurs dans le monde pour l’événement phare du football africain, la CAN 2021qui a débuté le dimanche 9 janvier 2022 au stade de Yaoundé-Olembe avec le match d’ouverture gagné par l’équipe du Cameroun devant celle du Burkina Faso sur le score de 2 -1. Le second match a vu le Cap-Vert battre l’Éthiopie 1-0.

Avec les yeux de la communauté internationale du football et des fans fermement fixés sur l’événement, les questions abondent suite à une vague d’informations (et de désinformation) sur les réseaux sociaux concernant l’événement, ces derniers temps.

Dans la section « Q&R » suivante, SPNAfrica essaie de répondre à certaines des questions clés.

Le président de la FIFA a-t-il souhaité le report de la CAN 2021 ?
 
Est-il vrai que les installations camerounaises ne sont pas prêtes et que la CAF souhaite reporter ?
 
Est-il vrai que l'Association européenne des clubs ne libérera pas les joueurs africains ?
 
Le coronavirus et l'Omicron ont-ils été des préoccupations majeures pour les clubs européens avec des joueurs lors de la CAN 2021?
Une guerre civile de faible intensité au Cameroun empêchera-t-elle l'événement d'avoir lieu au Cameroun ?
 
Les réponses:
 
Le président de la FIFA a-t-il souhaité le report de l'Afcon ?
 
Rien ne prouve nulle part que le président de la Fifa, Gianni Infantino, ait souhaité le report de la CAN et le vice-président de la CAF et président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor a réfuté les insinuations dans les médias.
 
« Le président de la FIFA, Gianni Infantino, n'a jamais envisagé le report de la CAN 2022 », selon Senghor, qui s'exprimait en invité sur l'émission du JDD le lendemain de Noël. Personne n'est venu le contredire depuis plus de deux semaines maintenant.
 
« Personnellement, j'ai travaillé avec tous les décideurs de la FIFA à Doha pendant près d'une semaine. Il n'y en a pas un seul parmi eux, du Président au Secrétaire général, et tous les autres membres de la FIFA, qui soient venus me dire qu'il fallait reporter la CAN. Infantino n'a jamais fait pression sur les dirigeants de la CAF pour un report de la CAN. Il n'a jamais soulevé cette question avec moi », a déclaré Senghor.
 
Senghor pense également que lui et d'autres membres de la direction de la Confédération africaine de football, tout en se concentrant sur l’organisation de la compétition majeure du continent, sont néanmoins restés ouverts à la collaboration avec d'autres parties prenantes mondiales. Cela inclut les ligues européennes et l'Association européenne des clubs, dont les récentes lettres à la FIFA exprimant des inquiétudes concernant la variante Omicron et les protocoles covid à utiliser à la CAN, ont attiré une large attention.
« Si on devait être là pour nier tout ce qui se passe dans les réseaux sociaux, dans les médias, on ne s'en tirerait pas. Nous sommes un organe décisionnel capable de prendre des décisions. Nous sommes en parfaite collaboration avec la FIFA dans de nombreux domaines. Mais sur ce point, je suis très clair, je n'ai jamais ressenti cette pression dont on parle des dirigeants africains », ajoute Senghor.
 
Est-il vrai que les installations camerounaises ne sont pas prêtes et que la CAF souhaite reporter ?
 
Tant de choses ont été faites sur la préparation du Cameroun à accueillir le tournoi avec beaucoup de rapports négatifs sur les installations, mais comme nous l'avons vu dans la plupart des tournois au fil des ans, il y a toujours un certain degré de construction ou de touche finale à apporter même peu de temps avant le coup d’envoi de la compétition. 
 
Les équipes d'inspection et les cadres de la CAF sont en place et personne ne se plaint, il est donc clair que nous sommes prêts pour vivre pleinement la CAN 2021.
 
Le Cameroun a accueilli le Championnat féminin de la CAF il y a à peine 5 ans et en 2020, ils ont accueilli le CHAN - Championnat d'Afrique des nations.
 
Le président de la CAF, Patrice Motsepe s'est rendu au Cameroun directement après la Coupe arabe de la FIFA au Qatar et après avoir rencontré le gouvernement camerounais et le comité d'organisation local a déclaré que la CAN 2021 devait se tenir au Cameroun comme initialement prevu.
 
« Je serai au Cameroun le 7 janvier avec ma femme et mes enfants pour assister à cette incroyable compétition », a-t-il déclaré.
 
"Vous pouvez voir qu'il y a un engagement énorme et une concentration pour s'assurer qu'il y a de bons progrès.
 
« Nous allons accueillir avec le peuple camerounais un tournoi exceptionnel. Ce sera la CAN la plus réussie. Nous sommes prêts à montrer au monde le meilleur du football africain et de l'hospitalité africaine.
 
"Ce tournoi est important pour le peuple africain et je suis si fier et si excité par le travail accompli."
 
Est-il vrai que l'Association européenne des clubs ne libérera pas les joueurs africains ?
 
Il a également été largement rapporté que les clubs européens conserveraient leurs joueurs, mais suite à leur lettre, une décision a été prise par la FIFA et communiquée à l'Association des clubs européens et la plupart des joueurs africains sélectionnés par leurs pays sont tous arrivés au Cameroun pour le tournoi.
 
La lettre de l'ECA à la FIFA a été adressée au secrétaire général adjoint de la FIFA, Mattias Grafström, selon laquelle « Dans ce contexte, veuillez noter que, lors de sa réunion de décembre 2021, le directoire de la CEA a reconfirmé à l'unanimité sa position selon laquelle les trois principes mentionnés ci-dessus doivent être strictement respectés et, si tel n'est pas le cas, que les joueurs ne soient pas libérés pour aller disputer la CAN 2021 avec leur équipe nationale respective», lit-on dans une partie de la lettre de l'ECA. « A l'heure actuelle, ces trois principes risquent de ne pas être respectés dans le cadre des prochaines sorties de janvier.
 
«En ce qui concerne les protocoles applicables, à notre connaissance, la Caf n'a pas encore mis à disposition de protocole médical et opérationnel approprié pour le tournoi de la CAN 2021, faute de quoi les clubs ne pourront pas libérer de joueurs pour le tournoi.
 
«Pour certains clubs qui devraient libérer des joueurs, y compris les clubs anglais et français, les matchs de compétition nationale doivent avoir lieu jusqu'au début janvier et, par conséquent, le chevauchement des dates de sortie de la CAN 2022 (avec des appels à partir du 27 décembre) est ingérable. "
 
Malgré le ton de la résistance européenne au tournoi dans une récente correspondance, le secrétaire général adjoint de la FIFA, Mattias Grafström, a confirmé l'assouplissement des délais de libération des joueurs comme un "engagement de solidarité" envers des organisations telles que le Forum des ligues mondiales, les ligues européennes et l'Association européenne des clubs dans une lettre lue par l'Associated Press.
 
"La CAF a décidé que pour les joueurs qui ont des matches officiels de club entre le 27 décembre 2021 et le 3 janvier 2022, les associations membres participantes en question doivent être informées que ces joueurs peuvent rester avec leurs clubs pour participer à ces matches et être libérés après le dernier match de cette période », a écrit Grafström.
 
Problèmes de coronavirus et d'Omicron - Eto'o a la réponse parfaite
 
Il y a également eu toutes sortes de rapports sur l'état de la variante Omicron du virus COVID-19 et sa propagation en Afrique et parfois, ces rapports semblent dépeindre l'Afrique comme un pays, en particulier lorsque les interdictions de voyager Omicron ont commencé à être imposées aux voyages. D’Afrique du Sud et d'Afrique australe. C'est devenu un énorme fardeau pour l'Afrique, mais le monde sait mieux maintenant que la plupart de ces interdictions de voyager initiales ont été levées.
 
La vérité est que l'Afrique a mieux fait face que le reste du monde à la pandémie dans son ensemble et malgré les différentes variantes – Delta et Omicron – COVID-19 n'a pas submergé le continent
La CAF, comme la plupart des fédérations et ligues internationales, a adopté des protocoles pour la CAN 2022.
 
La légende du Cameroun et de Barcelone, Samuel Eto'o, qui a récemment été élu président de la fédération camerounaise de football, a déclaré ceci :
 
"Je ne vois pas de raison convaincante de reporter la Coupe d'Afrique des Nations, l'Euro s'est joué pendant la pandémie avec des stades pleins", a déclaré le joueur de 40 ans, selon Kingfut.
 
« Ils ont joué dans de nombreuses villes d'Europe, alors pourquoi ne jouerions-nous pas au Cameroun ?
 
"Si certains pensent que nous devrions reporter le tournoi, ils doivent donner une bonne raison."
 
Gabriel Ndze, vice-président de l'association locale des chauffeurs de taxi, a déclaré à Voice of America à Yaoundé que le désir de regarder les matchs de la CAN 2021 a poussé plus de gens à se faire vacciner dans les mois qui ont précédé le tournoi.
 
«Je ne prends pas le vaccin parce que j'ai vraiment confiance en lui. Non. Mon principal problème est d'aller sur le terrain, de voir des joueurs comme Sadio Mane du Sénégal, Mohamed Salah d'Egypte et tous ces attaquants qui jouent en Europe. J'en ai entendu parler mais je ne les ai pas vus. C'est l'occasion pour moi de prendre mes vaccins, puis d'aller les voir sur le terrain. La plupart des gens prennent ce vaccin maintenant juste à cause de la Coupe des Nations », a-t-il déclaré.
 
Le Cameroun a des problèmes de sécurité mais les Camerounais sont prêts pour la vitrine de la CAN 2021 – et le rappel de Pelé
 
Le Cameroun a eu ses défis sécuritaires et on fait beaucoup de cas du clivage anglophone/francophone mais le football a fait de ce pays l'un des vrais géants du jeu africain et cela pourrait être un moment charnière.
 
Dans la préparation du tournoi, le pays a connu un calme relatif et la plupart des Camerounais sont impatients d'accueillir une CAN pacifique.
 
Qui sait… la CAN pourrait être un autre de ces moments mythiques du folklore africain comme les contes de la légende brésilienne, de Pelé et des voisins immédiats du Cameroun pendant la guerre civile du Nigeria en 1969.
 
Voici ce que le grand homme a dit dans une série de tweets en octobre 2020
« J'ai appris enfant, avec mon père Dondinho, que le football est un instrument du bien. Il m'a appris cette leçon quand il m'a vu dribbler un adversaire plus faible sans aucun besoin et m'a demandé de toujours respecter mes rivaux. J'ai pris ça pour la vie, en utilisant toujours mon talent pour l'amour et la paix"
 
« J'ai toujours essayé de faire passer ce message, en tant que joueur de football et en tant qu'homme. L'une de mes plus grandes fiertés a été d'avoir arrêté une guerre au Nigeria, en 1969, lors de l'une des nombreuses tournées de football que Santos a effectuées à travers le monde.
 
« On nous a demandé de jouer un match amical à Benin City, en pleine guerre civile, mais Santos était tellement aimé qu'ils ont convenu d'un cessez-le-feu le jour du match. Il est devenu comme le jour où « Santos a arrêté la guerre »
Gazeti237.com
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents