Interview de la Directrice des Relations Publiques Huawei Zone CEMAC Edmonde DJIOKENG TEBOH a l’occasion de l’étape régional de « Huawei ICT Competition 2022-2023 »

À lire aussi

L’étape régionale du concours international Huawei ICT Competition 2022-2023 se déroule ce 22 Mars 2023 dans les locaux de Huawei simultanément à Yaoundé et à Douala. Cette étape qui se déroule en ligne oppose le Cameroun à l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, l’Egypte, la Lybie, le Sénégal, le Mali, le Cameroun, l’Ethiopie et le Cap Vert. Ces 10 pays de la région Huawei Northern Africa constitués en équipes s’affrontent sur les spécialités Network track et Cloud track. A cet effet, la Directrice des Relations publiques et Channel de Huawei zone CEMAC revient sur les contours de cette étape.

  1. Pouvez-vous nous rappeler en quoi consiste ce programme de formation et de transfert de compétences à la jeunesse estudiantine instauré par Huawei depuis 2019 au Cameroun ?

« Huawei ICT Competition » est un concours international organisé chaque année par Huawei depuis 2015 à la suite du programme « Huawei ICT Academy », qui encourage le transfert de compétences aux jeunes camerounais dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Il permet de mettre en compétition les connaissances en TIC des étudiants ainsi que leurs compétences pratiques et leurs capacités à mettre en application le savoir reçu. Cette compétition se déroule en 3 phases : l’étape nationale qui a eu lieu le 31 Janvier 2023 et les 06 meilleurs étudiants camerounais retenus forment 2 équipes pour représenter le Cameroun au niveau de l’Afrique dans les spécialités Network et Cloud. Aujourd’hui c’est la finale régionale qui regroupe les meilleures équipes issues des étapes nationales de chaque pays de la région Huawei Northern Africa. Cette année, ils sont 10 pays constitués en équipes qui vont compétir pour atteindre à la dernière étape qui est la grande finale internationale qui aura lieu en mai 2023 où seules les meilleures de chaque continent s’affronteront sur la scène internationale.

  • Vu le brillant parcours des équipes camerounaises lors des précédentes éditions de la « Huawei ICT Competition », quel est votre pronostic pour les équipes de cette édition en cours, pensez-vous que le Cameroun pourra se qualifier pour la grande finale internationale ?

Lors des éditions précédentes de la « Huawei ICT Competition », nous avons vu les équipes camerounaises progresser et montrer leurs capacités à se surpasser et leurs aptitudes à s’adapter au contexte international dans les TIC, représentant valeureusement le drapeau camerounais. Pour rappel lors de la première édition de la « Huawei ICT Competition » au Cameroun, les candidats ont obtenu la troisième place à la finale mondiale. Pour sa 2e participation, l’équipe du Cameroun Network track s’est qualifiée pour la grande finale globale en remportant avec brio la 2e prix.

Le but de ce petit récapitulatif que je viens de faire est de vous démontrer que le Cameroun a du talent. Nos étudiants sont brillants et ne demandent qu’à être découverts. C’est pourquoi tout comme les années précédentes, je pense que le Cameroun ira à la grande finale internationale où nos brillants étudiants feront encore des merveilles.                                                                                                                     

  • Etant dans le mois de célébration de la femme, dites-nous Mme. la Directrice, que pensez-vous de la place de la femme dans les TIC ?

Huawei en tant que leader mondial dans la fourniture des infrastructures des TIC tient à cœur la promotion de l’émergence des TIC dans le monde, ceci afin de faciliter le quotidien des citoyens et de créer un monde entièrement connecté. A cet effet, « Huawei ICT Competition » qui découle du programme de transfert de compétences « Huawei ICT Academy », a pour objectif d’accroître en général l’intérêt de la jeunesse et en particulier celui de la « jeune fille » pour les métiers liés aux TIC qui au vu de la situation économique actuelle représente un atout pour l’avenir de l’économie mondiale.

En effet, nous ne cessons jamais de le dire, pour Huawei, tout le monde a sa place dans le processus d’innovation technologique. Lorsque nous disons tout le monde, nous englobons les hommes, les femmes, et même les jeunes car ceux-ci ayant une imagination débordante sont parfois à l’origine d’idées révolutionnaires.

Au Cameroun, il y a beaucoup de femmes et de jeunes filles qui sont très engagées dans le domaine des TIC. En ce qui concerne les programmes de formation et de transfert de compétences de Huawei, en l’occurrence « Huawei ICT Competition » qui est l’objet de notre entrevue, nous avons obtenu l’année précédente 56 candidates féminines sur plus de 300 candidatures tandis que cette année, sur les 484 candidats enregistrés, il y a eu plus de 100 candidates féminines. En dépit du taux élevé de participation masculine que vous pouvez bien sûr constater, nous notons une progression importante du taux de participation de la jeune fille à cette compétition. En effet entre l’édition précédente et celle en cours, le taux de participation féminine à la « Huawei ICT Compétition » a doublé. Ce qui prouve que les femmes sont de plus en plus engagées dans ce domaine. Nous pensons que pour les prochaines éditions de cette compétition, ce nombre augmentera de plus bel et plus de jeunes filles seront représentées à la « Huawei ICT Competition » au Cameroun.

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents