La BDEAC émet un nouvel emprunt obligataire de 100 milliards de FCFA

À lire aussi

Il y avait du beau monde dont plusieurs personnalités en fin de matinée du vendredi 12 novembre 2021 à la salle de conférence de l’hôtel la Falaise de Douala –Bonapriso pour la cérémonie de présentation de l’emprunt obligataire par appel public à l’épargne « BDEAC 5.60 % net 2021-2028 ».

Ainsi, un an après avoir lancé à Douala le premier emprunt obligataire par appel public à l’épargne public à l’épargne dénommé « BDEAC 5,45 % net 2020-2027 » sur le marché financier de l’Afrique centrale pour un montant 100 milliards FCFA, la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) a de nouveau choisi la capitale économique du Cameroun pour abriter le lancement de son second emprunt obligataire par Appel Public à l’Epargne « BDEAC 5,60 % Net 2021-2028 ».

Le Président de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), Monsieur Fortunato-OFA MBO NCHAMA accompagné d’une forte délégation composée des équipes de la BDEAC et du Consortium des Sociétés de Bourse, a personnellement procédé au lancement de ce nouvel emprunt obligataire « BDEAC 5,60% NET 2021-2028 », en présence du Représentant du Gouverneur de la Région du Littoral ainsi que de nombreux investisseurs.

A cette occasion, l’assistance a appris que cette opération qui est la deuxième phase d’un programme triennal, prévoit la mobilisation des ressources d’un montant global de 100 milliards FCFA sur le marché financier de la CEMAC, à raison de 10 000 FCFA la valeur nominale d’un titre pour un taux d’intérêt de 5,60% Net sur la durée de l’emprunt qui est de 7 ans. Les souscriptions se feront sur la période allant du 15 au 25 novembre 2021 auprès des sociétés de bourses et établissements bancaires membres du syndicat de placement.

«Les fonds mobilisés serviront à financer les projets du Plan stratégique 2017-2022, avec des ressources adaptées en termes de maturité, de différé et de taux. Ils permettront en outre de financer la mise en œuvre des projets intégrateurs prioritaires du Programme Économique Régional de la Cemac, en monnaie locale. Bénéficiant d’une exonération d’impôts et de taxes dans l’ensemble des pays de la Cemac conformément à des statuts, les obligations Bdeac procurent aux investisseurs une garantie de rentabilité, de sécurité et de liquidité, fondée sur les performances de l’institution et de son actionnariat diversifié» a indiqué le Président de la BDEAC, Fortunato-OFA MBO NCHAMA.

Le nouvel emprunt obligataire «BDEAC 5,60 net 2021-2028» se caractérise par la hausse de la rémunération des souscripteurs et la baisse des titres de souscriptions. « En 2020, l’opération était remuée a 5,45% net. Mais, cette année c’est 5,60%. Alors, quand nous regardons le montant qui est recherché  qui est de 100 milliards de FCFA, ce petit 15 points de base représente 540 millions de FCFA de plus à vous rémunérer » a détaillé Louis Banga-Ntolo, Directeur général de SG Capital Securities central Africa, chef de file du consortium d’arrangeurs de l’opération.  

«Il s’agit d’un bon risque pour les investisseurs, les institutions et les ménages. La récurrence et la qualité des émissions obligataires de la Bdeac constituent un canal privilégié de recyclage et de valorisation de l’épargne des ménages, lesquels sont indirectement impliqués avec intérêt au financement de l’économie réelle de la zone» a renchéri Le Président de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), Monsieur Fortunato-OFA MBO NCHAMA.

Pour souscrire, rendez-vous auprès des membres du syndicat de placement : AFG CAPITAL CENTRAL AFRICA , AFRILAND Bourse et Investissement S.A, Afriland First Bank, Attijari Securities Central Africa, BICEC , CBC Bourse, Commercial Bank Cameroon, SCB Cameroun, EDC Investment Corporation, FINANCIA Capital, SG CAPITAL, Société Générale Cameroun S.A, Upline Securities Central Africa S.A , Société Générale Guinée Equatoriale SA , BANCO NACIONAL de Guinea Ecuatorial , Banque Populaire Maroco – Centrafricaine, LCB Capital, Société Géné rale Congo , Union Gabonaise de Banque, BICIG, CBT Bourse , CBT Tchad.

Notons que les fonds qui seront mobilisés serviront à financer les projets des secteurs privé et public avec des ressources adaptées en termes de maturité, de différé et de taux. Ces fonds permettront aussi de financer la mise en œuvre des projets intégrateurs prioritaires du programme économique régional de la CEMAC en monnaie locale. L’éducation, la santé, l’eau, le Transport, le Service et Tourisme, l’Agro-industrie, l’Agro-pastoral, les Finances sont, entre autres, des secteurs qui seront impactés par les retombées de cette nouvelle opération d’emprunt obligataire.  

Pour rappel, depuis sa création, la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale œuvre au cœur de la croissance et l’intégration économique des Etats de la sous-région, en finançant des secteurs clés, les infrastructures de développement et les projets innovants visant à diversifier leurs économies.

Martin Etalobe

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents