Le président de la FIFA, M. Infantino, souligne le pouvoir économique du football à Davos

À lire aussi

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a salué le pouvoir économique du football et sa capacité à être un catalyseur de la croissance économique.

Infantino s’est exprimé lors de sa participation au Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

Au cours de ce rassemblement mondial, le président de la Fifa a rencontré plusieurs chefs d’État, des chefs d’entreprise de différentes sociétés et des responsables d’organisations mondiales pour souligner la capacité du football à créer de la richesse et à combler les écarts sociaux.

« Je pense qu’il est important pour le football et pour la FIFA d’être présents au Forum économique mondial. Le football est, comme nous le savons, plus qu’un sport ». Infantino a mentionné.

« Le football est sans aucun doute un acteur économique très important dans le monde. Et le football a également une fonction sociale, qui est aussi extrêmement importante. Donc, pouvoir venir au Forum économique mondial, rencontrer des dirigeants de pays mais aussi des dirigeants du monde des affaires et voir comment le football peut intégrer l’économie dans le monde entier, je pense que c’est très, très important. » 

Il a également eu des entretiens avec les dirigeants de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, de l’Organisation internationale du travail (OIT) Gilbert F. Houngbo et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) Dr Ngozi Okonjo-Iweala.

« N’oublions pas que le PIB mondial du football est de près de 270 milliards USD, ce qui place le football à un niveau tout à fait important. Ce n’est pas seulement un jeu où vous avez 22 joueurs, des arbitres et des fans qui regardent. Il bouge beaucoup en tant que secteur économique, en termes de sponsoring de diffusion, de billetterie mais aussi de tout ce qui l’entoure, en termes d’opérations, de restauration et ainsi de suite – la sécurité ». Infantino a souligné.

« Donc, c’est vraiment un secteur économique important et il y a beaucoup de potentiel pour le développement de ce secteur économique dans le monde entier, pour suivre le grand exemple que l’Europe et certains pays européens en particulier ont donné. Il y a beaucoup à faire dans le monde entier », a conclu le président de la FIFA.

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents