Lutte contre le terrorisme : Okalia Bilai expose les horreurs  des terroristes ambazoniens

À lire aussi

 Le gouverneur de la région du Sud-Ouest a présenté à sa population  les restes de cinq délégués départementaux tués par des combattants sécessionnistes  dans la division Ndian. C’était au cours de la cérémonie funéraire, déroulée le 9 août 2023 au stade du Centenaire de Limbé.

L’atrocité terroriste a franchi le rubicond dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Si le nombre de victimes se chiffre plus que jamais  à des milliers, il convient de noter  que ces actes de barbarie sont à condamner. C’est logiquement que le Gouverneur de la région du Sud-Ouest a tenu à présenter les 5 victimes enterrées dans une fosse commune à la foule gigantesque rassemblée à Buea. «  Ce sont des trophées du terrorisme d’Amba », a déclaré Okalia Bilai, tout en pointant les cercueils qui contenaient les restes des fonctionnaires de l’État décédés sur le gazon vert du  stade.

 Fronçant les sourcils devant cet acte macabre, le gouverneur a décrit les individus à la tête des groupes Amba dans la région du Sud-Ouest comme de simples criminels. « Ceux qui prétendaient se battre pour les anglophones ont prouvé qu’ils ne sont que des criminels » a confessé le patron de la région avant de signifier aux fils et filles de la région de profiter des différentes mesures mises en place par le Président de la République pour satisfaire les besoins individuels et collectifs surtout après l’organisation du Grand Dialogue National, au lieu de continuer à perpétrer le massacre de leurs frères et sœurs au nom d’un  supposé État politique souverain.

Parlant au nom du Président de la République, le garant de la région du Sud-Ouest a profité de cette triste circonstance pour  attirer l’attention des communautés nationales et internationales sur certains actes de terrorisme perpétrés par le groupe terroriste armé, les combattants Amba, dans le département de Ndian.

 Il a noté qu’en plus du meurtre des six délégués divisionnaires, ces partisans du crime  ont assassiné le mercredi 2 mars 2022 le sous-préfet de la subdivision d’Ekondo Titi, Timothé Aboloa ;  le maire du conseil d’Ekondo Titi, Kenneth Nanji ;  l’ancien député et président de section du parti RDPC, l’honorable William Ebeku et  d’autres membres de leur convoi lors d’une mission d’État à Bekora, sous-division d’Ekondo Titi. Exemptions auxquelles s’ajoutent non seulement,  le meurtre du souverain suprême d’Ekondo Titi, Sa Majesté le chef Esoh Itoh,  tiré  hors de l’église baptiste d’Ekondo Titi,  où il adorait, avant d’être  exécuté le dimanche 12 août 2018 mais aussi, l’attaque portée contre le lycée bilingue du gouvernement, Ekondo Titi, ayant  fait 5 morts parmi les élèves et un enseignant.

Des constats face auxquels, le  gouverneur regrette   le fait que les responsables de l’État décédés soient relativement jeunes et aient eu une carrière prometteuse avant d’être interrompus par les terroristes d’Amba.

Des sources fiables révèlent que  parmi les personnes décédées,  figuraient les déléguées divisionnaires du logement et du développement urbain de Ndian, Felicia Ndong ;  Propriété de l’État, terres et arpentages, Manbe Elvis Ebaku ;  Petites et Moyennes Entreprises, Economie Sociale et Artisanat, Mbida Armand Christian ;  Ressources en eau et énergie, Elad Emmanuel, et le Chef divisionnaire des levés, Agbor Stephen Nyenty.  Auparavant, le délégué divisionnaire de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire de Ndian, Johnson Mabia Mudika, avait été froidement assassiné le 18 juin 2021, trois jours après son  enlèvement à Misore Balue, arrondissement d’Ekondo Titi, par le groupe terroriste Amba  dirigé par le pseudo général Amba Ten Kobo. Rappelons que les restes des cinq délégués ont été exhumés  le 5 août 2023, d’une fosse commune par des gendarmes à Makube, à une vingtaine de kilomètres d’Ekondo Titi, au plus profond de la forêt, après avoir été tués par leurs ravisseurs.

 Les gendarmes ont été emmenés sur les lieux du crime par Clinton Tamaya, un combattant repenti  qui avait auparavant largué ses armes à Kumba.

Oscar A

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents