Mouvement de chaise au Minfopra : Joseph Le place la carrière des agents de l’Etat au centre des attentions

À lire aussi

C’est ce qui ressort de la cérémonie d’installation des responsables récemment nommés, couplée à la remise des médailles,  que présidait,  le ministre de la fonction publique et de la réforme administrative, le 05 septembre 2023 à Yaoundé. Inspecteur N°2 ; Directeurs, Sous-directeurs, Chefs de Cellules, Chefs de Services et Chargés d’Etudes Assistants ont reçu un rappel des principales attentes de la hiérarchie. 

Le chemin  vers l’émergence  du Cameroun à l’horizon 2035 passe sans doute,  par la mise à disposition d’une administration répondant aux exigences de la modernité. Si le processus peut s’appuyer sur la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030(SND30), il  devra surtout disposé des personnels taillés à son image. C’est tout logiquement que le minfopra, en sa qualité de gestionnaire des ressources humaines de l’État, s’est inscrit dans un engrenage  de perpétuelle correction.

En présidant cette cérémonie en présence de plusieurs membres du Gouvernement et de l’évêque du Diocèse de Mbalmayo, Joseph LE procédait non seulement, à l’installation des responsables récemment nommés à la Direction de la Gestion des Carrières (DGC), l’inspection Générale et le Secrétariat Permanent à la Réforme Administrative, mais aussi , à la remise des médailles à titre exceptionnel,  à trois de ses collaborateurs. Le Minfopra aura surtout saisi l’occasion que lui offrait cette circonstance,  pour rappeler à tous ces responsables,  les principaux challenges qui sont les leurs et même les défis de son département ministériel.

  S’ils auront pour principale mission la gestion efficace et qualitative des carrières des agents, ces nouveaux responsables devront surtout mener ce département ministériel,  vers l’atteinte de ses missions. Un devoir qui passe prioritairement par la maitrise des  nombreux défis   pressants, desquels dépende le coté  catalyseur de développement et   source de bien-être du Minfopra. Il s’agit de la gestion moderne des ressources humaines de l’Etat, à travers  notamment : la mise en service attendue du nouveau SIGIPES ; la mise en service, déjà effective, de la plateforme de vérification de l’authenticité des diplômes ;l’implémentation définitive de la nouvelle procédure d’intégration des enseignants et autres agents publics ; la mise en œuvre de la Stratégie Générale des Organisations Administratives (SGOA) et la dématérialisation ainsi que  la simplification de la quasi-totalité des services publics.

« Si cet ajustement des équipes vise à terme, la performance, l’efficacité et l’efficience, je tiens à lever toute forme d’équivoque. Certes, au regard d’une récente actualité, il était nécessaire de faire un peu de ménage, mais nous avons surtout besoin de faire autrement, pour faire mieux dans les contraintes qui sont les nôtres », a indiqué Joseph Le,  avant de dérouler explicitement ses attentes envers les responsables installés.

Exif_JPEG_420

A cet effet, ils devront s’activer dans la mise en place d’une bonne implémentation de la feuille de route ainsi que les Programmes d’Actions du Minfopra. Joseph Le a ainsi instruit,  la mise d’un point  d’honneur à l’amélioration de la qualité du service ; la célérité dans le traitement des dossiers à travers la participation avec acharnement à l’éradication des mauvaises pratiques.  L’harmonie dans l’environnement de travail devra aussi être prônée,   avec une volonté de donner le meilleur tout en  permettant  au Minfopra de mettre sur pied des méthodes garantissant, une dépense salariale de qualité. Selon le ministre, ces méthodes s’articulent autour  de, la gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences ;   la rationalisation des recrutements, la maîtrise des effectifs ainsi que leur mobilité au sein des administrations ; la finalisation de l’opération de Comptage Physique des Personnels de l’Etat (COPPE 2018), la poursuite de l’assainissement du fichier solde à travers la suppression des agents ou pensionnés décédés ; l’assainissement des allocations familiales payées aux agents publics et aux pensionnés ; la mise en service de la nouvelle application de gestion des ressourcés humaines et de la solde de l’État (le nouveau SIGIPES).

Pour rappel, ces responsables ont été installés à la  faveur d’un  décret signé par  Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le 1er septembre 2023 ; lequel  leurs  octroi  un    rang et des prérogatives de Directeurs de l’Administration Centrale.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents