Nigeria: Le chef de Boko Haram serait mort

À lire aussi

Le chef de la secte islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau, se serait suicidé lors de combats contre l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap). L’annonce du décès d’Abubakar Shekau a été faite par ses adversaires d’Iswap, eux-mêmes, dans un enregistrement audio.

«Shekau a préféré l’humiliation dans l’au-delà à l’humiliation sur Terre. Il s’est donné la mort en déclenchant un explosif », a déclaré, en langue Kanuri, une voix semblant être celle du chef d’Iswap Abu Musab Al-Barnawi dans un enregistrement remis à l’AFP par une source relayant habituellement les messages du groupe.

Boko Haram ne s’est pas exprimé sur la mort annoncée de son chef. L’armée nigériane, de son coté, dit enquêter. Abubakar Shekau a été plusieurs annoncé mort y compris par l’armée nigériane et chaque fois la nouvelle de sa mort s’est révélée être un canular.

Dans son enregistrement largement partagé sur les réseaux sociaux et dont gazeti237 a pu écouter, Iswap décrit les circonstances de la mort du chef de Boko Haram. On apprend alors que les troupes d’Iswap, envoyées dans l’enclave de Boko Haram, dans la forêt de Sambisa, ont découvert Shekau assis dans sa maison et ont engagé le combat. « Il a battu en retraite et s’est échappé, errant à travers la brousse pendant cinq jours. »

L’Iswap, reconnu par l’Etat islamique, est né en 2016 d’une scission avec Boko Haram. Après être monté en puissance, il est désormais le groupe jihadiste dominant dans le Nord-Est du Nigeria.

La rédaction 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents