Organisation du concours d’entrée à l’IEF-PR CEMAC : Joseph Le, satisfait

À lire aussi

Le Minfopra a exprimé son satisfécit quant au déroulement et à l’organisation du recrutement de la 8ème promotion de l’Institut de l’Economie et des Finances-Pole régional de formation des Régies financières de l’Afrique centrale(IEF-PR) qui se tient actuellement à Yaoundé.

Le 02 décembre dernier, Joseph Le, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative(Minfopra) a personnellement fait le déplacement pour le campus de l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature(Enam). Il était question pour le membre du gouvernement de venir lui-même toucher du doigt, le déroulement du concours d’admission à l’IEF-PR.

A l’issue d’une visite guidée qui l’a conduit dans les 10 salles où 265 candidats camerounais rivalisaient d’adresse en culture générale, en mathématiques ou encore dans l’une des épreuves de spécialisation au choix, le Minfopra s’est rendu à l’évidence du niveau de sérieux mis en place par le gouvernement camerounais dans l’organisation de ce concours international.

C’est alors qu’il s’est dit satisfait. Non seulement de l’organisation du concours, mais également du déroulement des épreuves. « Tout se passe très bien. La concentration est totale, les candidats sont très concentrés sur leurs copies et depuis ce matin tout se passe sans écueil. Cela veut dire que l’organisation est parfaite », a indiqué, Joseph Le. Un satisfécit du ministre camerounais d’ailleurs partagé par le top management de cette école sous-régionale basée à Libreville au Gabon. « Nous sommes animés par deux sentiments : Le premier est celui d’une totale satisfaction, et qui parle satisfaction dit gratitude à l’endroit des autorités camerounaises… Aujourd’hui le Cameroun honore son rendez-vous dans ce concours international et les choses se passent de la meilleure des manières et nous tenons à exprimer notre gratitude au gouvernement camerounais, spécifiquement au Minfopra qui a fait toute les diligences et qui nous a accordé toutes les commodités. Les enfants composent dans un contexte très serein », va affirmer à la suite du ministre, Jacquinot Voundi, le directeur général de l’IEP-PR CEMAC, qui a lui-même fait le déplacement pour venir superviser cette opération en compagnie du Minfopra et ses collaborateurs

Pour un coup d’essai, le gouvernement camerounais en a donc fait un coup de maitre, car il faut le rappeler ici, c’est pour la première fois que le Cameroun organise ce concours sous-régional. « Il s’agit là d’une première expérience… Dans Chaque pays le concours est organisé et pour ce qui est du Cameroun je crois pouvoir vous dire que nous ne pouvons qu’être à la hauteur parce que mes collaborateurs et moi sont déjà habitués à l’organisation des concours administratifs », dira in fine, Joseph Le.

Pour rappel, les 20 auditeurs camerounais retenus à l’issue de ce recrutement spécial dans les filières : économie et finance, douane, impôts et du trésor, après une formation de deux ans en terre gabonaise seront directement intégrés à la fonction publique camerounaise.

J.E

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents