Rationalisation des Communautés Economiques Régionales en Afrique Centrale : les enjeux de la 6ème réunion du conseil des ministres du comité de pilotage.

À lire aussi

Ils ont été présentés  et détaillés, le 03 juin 2024,  au cours des travaux de la réunion de la cellule  des experts de ce Copil. Tenues en présence des personnalités de plusieurs factures, ces assises ont été ouvertes,   par le ministre délégué auprès du minepat, Paul Tasong, représentant personnel du ministre de l’économie, par ailleurs,  président  de cette instance.

Le processus d’intégration régionale en Afrique Centrale est marqué par la coexistence de trois Communauté Economiques Régionales (CEEAC ; CEMAC, CEPGL) ayant chacune des programmes politiques et instruments d’intégration avec  pour incidence directe des effets pervers tels que,  la juxtaposition et la duplication des programmes, l’autonomisation du marché régionale et une inflation institutionnelle. Si des actions ont été menées dans le sens de l’harmonisation ; de la coordination et  de la mise en place des mécanismes pouvant faciliter le processus au sein de la sous-région Afrique Centrale, il convient de noter qu’elles ont pour fil d’Ariane,  la mission confiée au Comité de pilotage de la Rationalisation des Communautés Economiques Régionales en Afrique Centrale (COPIL/CER-AC), créé à la faveur de la décision conjointe N°01/CEEAC/CEMAC du 31 mars 2015.

En présidant  les travaux de la réunion de la cellule des experts  du Copil/CER-AC, le mindel/minepat  ouvrait un conclave à 4 étapes qui a  pour objectif majeur,  la validation du document projet de plan de transition et la poursuite de l’examen et la validation des différents textes régissant les organes et institutions de la nouvelles CER, validés par la Cellule des Experts.

 S’inscrivant dans le prolongement des assises du 09 au 13 novembre 2020, celles du 24 au 28 mai 2021 et plus récemment celles du 09 août 2022, cette 06ème réunion s’activera spécifiquement dans  l’approbation du document du projet de plan de transition et surtout celle des projets tels que : le projet d’acte d’adhésion de la CEPGL, au processus de fusion CEEAC/CEMAC ; le projet de décision du secrétariat Technique du Copil/Cer-AC élargi ; les projets de conventions régissant le parlement communautaire ainsi que la cour de justice et des droits de l’Homme ; les projets de protocoles régissant la haute autorité Monétaire de l’Afrique Centrale et celles des Marchés Financiers.

A cet effet, Paul Tasong a invité la cellule des experts   à faire preuve de perspicacité au cours de la tenue de ces travaux qui devaient enfanter,  non seulement,   du Plan de transition du passage de la CEEAC, de la CEMAC et de la CEPGL vers la nouvelle Communauté Économique Régionale de l’Afrique Centrale et la décision y afférente, mais aussi, de l’acte  d’adhésion de la CEPGL au processus de fusion CEEAC/CEMAC ; la décision sur le Secrétariat Technique du COPIL/CER-AC élargi  et surtout des  recommandations sur la problématique des Écoles de Formation Communautaires. « Les présents travaux, outre l’examen des projets de documents sus-évoqués, portent également sur la préparation de l’agenda de la 6ème réunion du Conseil des Ministres. Globalement, les présents travaux constituent une opportunité de faire une prospective sur les défis et la mise en œuvre des nouvelles orientations du processus de Rationalisation des CER en Afrique Centrale qui s’achemine à son terme » a précisé le ministre délégué auprès du Minepat.

Pour rappel, au-delà des travaux de la cellule des experts, la 6ème réunion du Copil/ CER-AC s’articule  autour de la réunion des gouverneurs des banques Centrales/Nationales et des premiers responsables des marchés financiers de l’Afrique Centrale ; la  retraite ministérielle sur le processus de rationalisation des CER en Afrique Centrale et surtout la réunion du conseil des ministres les 6 et 7 juin 2024.

Oscar Abessolo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents