Reconnaissance et mérite  : Calvin Ndangoh Tah, honoré

À lire aussi

La fédération internationale des journalistes, section du Cameroun vient de décerner «Le  Prix du mérite » au célèbre avocat camerounais.

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Cette maxime populaire vient d’avoir toute sa pertinence au cours de la cérémonie de distinction de Calvin Ndangoh Tah qui vient de se tenir à Yaoundé. Riche en couleur, cette l’évènement quoi que sobre qui a eu pour cadre les locaux de l’étude de l’homme de droit, sis à l’immeuble « Afrique Média » a été l’occasion de célébrer un digne compatriote pour ses bons et loyaux services rendus à la nation.

Le jury ne s’est donc pas trompé en décernant cette prestigieuse distinction à l’avocat au barreau du Cameroun. Il fait partie de cette catégorie de Camerounais qui ont encore l’amour du travail bien fait. Car en effet, toujours souriant et débordant d’énergie, l’intelligence affinée, il ne lésine sur aucun effort en ce qui concerne par exemple le traitement des dossiers en procès dont il a la charge. Toute chose qui justifie le fait qu’il soit aussi célèbre. Son secret réside, il convient de le rappeler ici, dans le travail bien fait. Avocat chevronné, il met au service de ses clients, son dynamisme, son dévouement, son sens de l’écoute, son esprit de collaboration et sa rigueur managériale. En outre, c’est avec célérité qu’il traite lesdits dossiers, ce qui amène certains observateurs à affirmer « qu’il est réglé comme un logiciel juridique ».

Ayant déjà cumulé une vingtaine d’année d’avocature, il s’est démarqué en imprimant sa marque dans un domaine où on ne vendait pas chère sa peau. Mais, confiant et conscient de ses potentialités, fin stratège, le rusé des tribunaux réussit toujours à triompher de ses adversaires dans les multiples procès. Son esprit d’anticipation et sa créativité le prédisposant toujours au succès.

 Vivre ensemble

Prônant le vivre ensemble, le digne fils du département du Bui dans la région du Nord-Ouest s’est toujours fait remarqué dans ses prises de position où il appelle ses frères du Momo à déposer les armes afin que tous regardent dans la même direction. Conseiller juridique dans le Social democratic front(SDF), il a d’ailleurs toujours également prôné la paix au sein de cette formation juridique. Pour preuve on l’a vu au four et au moulin lors du dernier congrès du parti de la balance où il a fait tout son possible pour redorer le blason du SDF « new-look ».

Sur le plan social, le haut cadre du SDF a la main sur le cœur. La liste de ses multiples bienfaits  n’étant plus à démontrer. Les œuvres caritatives et différents dons à l’endroit des couches les plus vulnérables de la société ayant en outre milité en faveur de sa distinction par lafédération internationale des journalistes.

O.A

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents