Succession : La mairie de Douala 3ème remplace ses élus décédés

À lire aussi


Les conseillers municipaux Simon Pierre Pouth Biteck (RDPC) et Joseph Kakabi (SDF) ont été élus respectivement aux postes de Grand conseiller à la mairie de Douala et 6ème adjoint au maire de la commune d’arrondissement de Douala 3ème lors de la session extraordinaire du conseil municipal tenue le 5 Juillet 2024.

L’effectif des élus de la commune urbaine d’arrondissement de Douala 3ème  est désormais complet. Les postes inoccupés depuis l’année passée ont été pourvus lors de la session extraordinaire du conseil municipal qui y a été consacrée ce 5 Juillet 2024 au siège de la mairie situé au quartier Logbaba. Les décès du 6ème adjoint au maire Justin Youmssi (le 4 Novembre 2023) et du Grand conseiller à la communauté urbaine de Douala Jacqueline Mbarga (le 2 Octobre 2023) avaient laissé leurs postes vacants. Ils ont été comblés au terme des deux scrutins. Celui de l’adjoint au maire ayant été le vote traditionnel avec dépôt du bulletin choisi dans l’urne et l’élection du Grand conseiller, investi par son parti le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), s’étant faite par acclamation.

Joseph Kakabi, 70 ans et conseiller municipal  du  Social Democratic Front (SDF) a été élu avec 35 voix sur 56. Ses concurrents étaient deux camarades. Le mieux classé,  Roger Marie Noubissie a récolté  12 voix tandis que le dernier, Achille Azemba Momo, enregistrait 8 suffrages. Un bulletin nul a été décompté. Si une compétition a été nécessaire  pour pourvoir ce siège qui revient au SDF depuis le la session de plein droit du mandat entamé en 2020, c’est parce que les conseillers municipaux de  ce parti à Douala 3ème sont allés à l’encontre de la consigne de la hiérarchie de leur parti qui avait  investi Kakabi.

Pas de rébellion en revanche  au RDPC. Tous ses élus ont obéi au choix de leur direction en élisant par acclamation  le chef traditionnel du quartier Nylon (à Douala)  Simon Pierre Pouth Biteck. Le  conseil municipal de Douala 3ème a surtout  veillé à ce que le remplacement du Grand conseiller obéisse  au scrutin de liste dans lequel est prise en compte la composante sociologique  gage de l’équilibre socio-politique. « Feue Mbarga Jacqueline ayant été  du groupe sociologique Centre-Sud-Est, son remplaçant devrait logiquement émaner du groupe éponyme », a expliqué le maire Valentin Epoupa Bossambo .  Heureux à la fin de la session du conseil municipal, il a salué la discipline et le respect de la pratique  démocratique.  « Un exercice pas du tout facile », comme il a confessé.  

PAN

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents