Vigilance et mobilisation : ENEO Cameroon prend toute sa part dans la CAN Total Energie 2021

À lire aussi


« En cas d’incident, l’énergie sera revenue en moins de deux minutes ».

Cette déclaration de Jean Marie Zapfack, expert en réseau distribution chez Eneo, a résonné dans l’esprit de plus d’un, Camerounais lambda ou observateur avisé, comme un appel ferme à l’espérance, tant la question de la pleine jouissance de l’énergie électrique pendant le plus couru des tournois sportifs du continent constituait jusqu’ici une préoccupation majeure eu égard aux ruptures fréquentes d’alimentation en énergie au Cameroun, pays organisateur de la Coupe d’Afrique des Nations Total Energie 2022.

“Le risque zéro n’existant pas et des points de fragilité existant encore dans le système électrique (production, transport et distribution), Eneo Cameroon aborde la CAN avec la plus grande vigilance et mobilisation. L’entreprise a mis en place en son sein depuis octobre une task force chargée de coordonner ses opérations de production, maintenance et exploitation. Cette équipe spéciale encadre la gestion de opérations de maintenance, les derniers chantiers de sécurisation ou de renforcement du réseau et organise la veille renforcée sur les fragments du système électrique dont Eneo a le contrôle”, peut-on aussi lire dans un document en circulation depuis le 08 décembre 2021 qui fait le point des investissements d’Eneo en 2021.

Les assurances ainsi données par ENEO Cameroon illustrent l’engagement de cette entreprise citoyenne -qui a enregistré en 2021 “une baisse de 18 % de la durée des coupures par rapport à 2020 et  une baisse de 16 % de la fréquence des coupures grâce à d’importants investissements sur le réseau- à faire partie des artisans de la réussite de l’organisation de la fête du football continental au pays de Roger Milla, Samuel Eto’o et autres Françoise Mbango, Francis Ngannou…

Des “postes de distribution dédiés” mis à la disposition des stades par ENEO Cameroon.

En effet, s’il est vrai que les infrastructures et autres installations qui abriteront les compétitions ou accueilleront les athlètes et tous les hôtes de circonstance (stades et hôtels notamment) sont  dotés de générateurs géants pour leur alimentation en énergie, comme c’est le cas du stade de Japoma qui dispose d’un transformateur de 630 KVA, ENEO Cameroon qui se veut entièrement partie prenante de l’événement a mis en place deux lignes de secours sont prêtes seulement à assurer en tout temps la disponibilité de la tension au niveau de ce poste et garantir l’alimentation des parkings. C’est ce que révèle le document mentionné supra. Où l’on apprend qu’« Eneo contribue au bon fonctionnement des sites d’accueil de la CAN [à travers des] canaux et postes de distribution dédiés pour les stades d’accueil des matches et des entraînements ».

Toutefois, pour que les choses soient claires dans l’entendement de tous, la compagnie dirigée par Eric Mansuy précise qu’en l’occurrence, la responsabilité de l’alimentation en énergie électrique ne lui incombe pas à elle seule : « le règlement prévoit que les stades sont alimentés prioritairement par des groupes mobilisés par les organisateurs. Les lignes dédiées d’Eneo viennent en secours en cas d’incident sur les groupes. Et Eneo et le gouvernement ont tenu à ce que ces lignes dédiées soient prêtes. ».

Eneo entend aussi satisfaire complètement les besoins en énergie des populations riveraines, car le concessionnaire public d’électricité ne veut laisser personne en marge à cette occasion. « La CAN, il ne s’agit pas seulement des stades où les matchs vont se jouer, mais également de la population globale. La fête se fera partout dans le pays. Nous avons déjà commencé par les populations, nous allons continuer pour que tout le monde se sente à l’aise pendant la CAN », explique à ce propos Jean-Marie Zapfack.

C’est dans cet ordre d’idée qu’en plus des dispositifs mis sur pied pour parer à toute éventualité dans  les sept stades retenus pour la compétition, Eneo a pris des mesures pour assurer l’accès à l’électricité de « 06 centres hospitaliers régionaux et de l’Hôpital de référence de Garoua », et  « l’alimentation de 800 logements sociaux dans 08 régions »

 Pour « la mise en ligne d’une nouvelle ligne dédiée aux hôpitaux de référence de la ville de Yaoundé (Hôpital Général, Chracerh, Hôpital Gynéco-obstétrique)”, la société a mené des travaux conséquents tout le week-end dernier.

Gazeti237.com

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Articles récents